Formule 1

Le moment de vérité est arrivé pour Lundgaard et l’académie Renault

Un futur remplaçant d’Alonso ou Ocon ?

Recherche

Par Alexandre C.

21 mars 2021 - 14:38
Le moment de vérité est arrivé pour (...)

Christian Lundgaard fait partie de ces pilotes qui ont beaucoup à gagner mais aussi à perdre dans cette saison 2021 de Formule 2. Comme Robert Shwartzman ou Marcus Armstrong, le Danois rempilera en F2 avec l’objectif (après une année de rookie) de remporter le titre, et ainsi, pourquoi pas, d’accéder à l’échelon supérieur.

7e l’an dernier, avec 2 victoires, 1 pole et 6 podiums, Lundgaard n’a pas démérité – il a même battu son coéquipier chez ART, Marcus Armstrong, plus en difficulté, surtout en deuxième moitié de saison.

Il sait qu’il doit maintenant remporter le titre (ou le frôler) s’il veut convaincre Alpine (il est pilote de l’académie Renault) de croire en son potentiel. Pour remplacer Esteban Ocon en 2022, si le Français décevait énormément cette année ? Ou pour remplacer Fernando Alonso en 2023, au terme du contrat de l’Espagnol ? Ou bien sera-t-il placé par Renault dans une nouvelle équipe cliente (Sauber ? Williams ?). Tous les espoirs sont permis.

Lundgaard a affiché ses ambitions et sa forme aux essais de pré-saison, en finissant 2e et 1er lors des deux premiers jours de tests.

Il s’appuie sur la continuité acquise cette année (il reste chez ART) pour espérer franchir le palier qui lui manque encore, vers la F1.

« Je connais tout le monde dans l’équipe. Je sais comment ils travaillent, et nous savons où nous devons nous améliorer - ce sera le plus grand avantage. Nous connaissons les faiblesses et les forces de chacun, et nous sommes prêts à travailler dessus ensemble. »

« J’ai les mêmes ingénieurs, les mêmes mécaniciens, donc c’est fondamentalement la même équipe et je pense que c’est quelque chose que nous pouvons transformer en positif. »

« En général, je pense qu’il y a toujours plus à trouver, il y en aura toujours, mais nous apprenons, et nous devenons plus rapides et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici. Nous avons appris des choses intéressantes, tout cela de manière positive, en apprenant ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas » confiait-il à la FOM tout récemment.

Mais Lundgaard sait aussi qu’Alpine n’attendra probablement pas une autre année pour voir le potentiel du Danois vraiment éclater, comme Mick Schumacher l’an dernier avec Prema… surtout quand l’on sait qu’Oscar Piastri, le champion de F3, pousse derrière dans l’académie Renault !

« Pour moi, 2021 est une saison cruciale pour mon avenir en Formule 1 » confiait d’ailleurs Lundgaard, lucide, en février dernier à la presse danoise.

« C’est ma deuxième saison en Formule 2, et si vous voulez avoir une troisième chance, je pense que vous devez avoir un père riche. Et ce n’est pas quelque chose que j’ai. Je sais ce qui pourrait arriver si je suis assez bon cette année. Mais ça n’arrivera pas si je ne fais pas d’assez bonnes choses. Et alors, ça ne viendra pas du tout. »

« Cela démontre que nous avions les moyens de remporter le titre. Certaines choses ne se sont pas déroulées comme nous le souhaitions, ce qui n’est pas une excuse, mais nous sommes convaincus que nous pouvons y parvenir si nous mettons toutes les pièces du puzzle en place. C’est notre objectif et notre plan pour 2021. Nous avons toutes les cartes en main pour y arriver. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less