Le marsouinage de la Mercedes W13 ’tue’ Russell

Le Britannique a du mal à s’y habituer

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 mai 2022 - 10:39
Le marsouinage de la Mercedes W13 (...)

George Russell s’est plaint, notamment à Imola, des difficultés physiques qu’engendre le marsouinage. La Mercedes W13 y est grandement sujette et le Britannique a ressenti de nombreuses douleurs au dos et à la poitrine. Cependant, il reste convaincu que la monoplace a énormément de potentiel.

"Oui, nous devons juste essayer de la débloquer" assure Russell. "Je pense que nous ne comprenons toujours pas vraiment pourquoi elle est si imprévisible. Toto utilise souvent le mot diva, mais c’est un euphémisme, car elle est imprévisible. Quand elle commence à dans les virages, ça tue de la piloter."

A Miami, la W13 a débloqué son potentiel lors de la première journée. Problème : Russell ne sait pas comment lui et Lewis Hamilton ont pu faire de telles performances : "Nous avons toujours su que c’était une voiture rapide. Mais vendredi était une aberration totale, nous ne comprenons pas vraiment pourquoi."

"De toute évidence, Lewis a fait un meilleur travail que moi samedi, il s’est qualifié sixième, mais même avec les corrections de carburant et de puissance, ses tours les plus rapides étaient ceux de vendredi, alors que tous les autres pilotes ont gagné plus d’une seconde."

"Mon rythme de course était deux dixièmes plus lent que [Charles] Leclerc vendredi, et dimanche, il est revenu à une demi-seconde à une seconde, donc je ne sais pas. J’aimerais vous donner une réponse pour être honnête."

"Nous avons les ingénieurs les plus brillants de l’industrie qui travaillent jour et nuit pour essayer de comprendre, et nous n’avons toujours pas de réponse claire. Nous devons donc continuer à analyser, et je pense que ce week-end pourrait s’avérer être l’un des plus importants lorsque nous regarderons en arrière."

Russell juge que la cinquième et la sixième places étaient le niveau de Mercedes F1 à Miami, puisque l’équipe était la troisième force. Désormais, il va falloir travailler sur la compréhension des variations de performance.

"Je pense que nous méritons d’être en cinquième et sixième positions. Évidemment, nous n’avons pas été à la hauteur sur certains circuits, surtout le samedi, ce qui rend les choses difficiles pour le dimanche. Ce week-end, nous avons montré le plus de promesses, mais nous sommes encore loin du compte."

"Je veux dire, on a une voiture qui peut être rapide. Il suffit de regarder les données de vendredi et de les comparer à celles des deux journées suivantes pour voir les différences. Mais c’est étrange, ce sport est parfois drôle, et ces nouvelles voitures sont clairement un défi."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos