Formule 1

Le maître de l’adaptabilité : Sainz explique sa technique pour réussir chez Ferrari

L’Espagnol sait comment passer d’une équipe à l’autre

Recherche

Par Alexandre C.

4 juin 2021 - 12:42
Le maître de l’adaptabilité : Sainz (...)

Toro Rosso, puis Renault, puis McLaren, puis Ferrari… Carlos Sainz est habitué à changer souvent d’équipe et d’univers. Il a ainsi pu travailler sa capacité d’adaptation à des environnements différents, à des styles de pilotage différents.

C’est ce qui l’aide a priori chez Ferrari cette année : car de tous les pilotes ayant changé d’équipe, par rapport à Sebastian Vettel, Sergio Pérez ou Daniel Ricciardo par exemple, Carlos Sainz est celui qui paraît s’adapter le mieux.

Même du reste les pilotes étant restés dans la même équipe, comme Lando Norris, ont confié qu’ils avaient adapté leur style de pilotage aux nouvelles F1, notamment face aux modifications de réglementation autour du fond plat.

Et en effet Carlos Sainz confirme : s’il performe chez Ferrari, c’est grâce à une carrière agitée !

« Oui, au début, quand je suis passé de Toro Rosso à Renault, j’ai pensé ’bien, ok, ces deux voitures sont complètement différentes, mais peut-être que c’est un cas isolé’, mais ensuite, en passant de Renault à McLaren, c’était à nouveau des [voitures] complètement différentes, et ensuite de McLaren à Ferrari, c’était à nouveau complètement différent. »

« Donc ça m’ouvre un peu les yeux de voir à quel point tout est différent entre ces quatre équipes, pour réaliser à quel point vous devez vous adapter de cette façon. Je suppose que j’ai un peu d’expérience avec le fait d’avoir été dans quatre équipes différentes en cinq ou six ans, ce qui m’a évidemment donné cette conscience, cet état d’esprit ; mais je dirais que c’est plus une question de détails. Je dirais que lorsque je suis arrivé chez Renault, pour la première course à Austin, j’étais dans le rythme, tout de suite. »

« Mais je sentais qu’il me manquait les deux derniers dixièmes, à trouver dans les maps de différentiel, le frein moteur, les derniers détails de votre style de pilotage, pour extraire ces deux derniers dixièmes. Et la même chose s’est appliquée à McLaren et probablement la même chose s’applique à Ferrari, et puis c’est plus aussi... toutes les options de réglages que vous avez dans la voiture, comment les utiliser, comment les exploiter en fonction de la piste, et je parle beaucoup plus du grip mécanique et de la partie aérodynamique. Vous ne savez tout simplement pas ce qui va convenir à chaque piste. Et il faut probablement des années d’expérience avec cette voiture pour savoir qu’elle va dans un sens ou dans l’autre en fonction du circuit. »

Ces changements d’équipes ne sont cependant pas le seul facteur expliquant les performances de Carlos Sainz. Celui-ci rappelle qu’il est très assidu pour discuter avec les ingénieurs à Maranello... notamment pour s’inspirer de son coéquipier !

« Je passe juste du temps à l’usine, comme vous le savez tous, et j’essaie de comprendre chaque détail de la voiture, comment la conduire. Pour voir aussi pourquoi Charles est si rapide en qualifications ; et j’essaie de comprendre ce qu’il fait pour être si rapide, j’essaie d’apprendre de ça. »

« Les F1 d’aujourd’hui sont si complexes et elles ont tellement de choses que vous pouvez faire en tant que pilote dans le cockpit pour changer les outils, changer tant d’outils de réglage pour jouer autour, c’est... elles sont très complexes et vous devez mettre le temps, le dévouement nécessaire pour les maîtriser. Mais en même temps, si vous n’avez pas la capacité, en tant que pilote, de vous adapter, c’est impossible. »

« Donc je dois encore changer de style de pilotage, et avoir l’esprit ouvert. Je dois savoir que probablement, ce que j’ai fait dans la McLaren ne va pas fonctionner dans la Ferrari, je dois changer quelques techniques. Donc c’est complexe, il faut plus de temps pour l’expliquer. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less