Formule 1

Le ‘héros de la F1 nord-américaine’ s’apprête-t-il à racheter une équipe ?

Il fait partie d’un groupe d’investisseurs récemment formé

Recherche

Par Alexandre C.

21 février 2021 - 13:09
Le ‘héros de la F1 nord-américaine’ (...)

Et si un nouveau groupe d’investisseurs faisait son entrée en scène dans les paddocks, avec la perspective de racheter une équipe ?

En effet vient de se former un groupe d’investisseurs, nommé SportsTek Acquisition Corporation, avec une valorisation estimée, initialement, à 150 millions de dollars sur le Nasdaq (le groupe s’est fait officiellement connaître sur la place financière américaine) – la valorisation augmentant avec l’arrivée d’investisseurs.

Ce groupe d’investissements américain a été co-fondé par Tavo Hellmund, qui a joué un grand rôle dans la construction du COTA, le circuit d’Austin au Texas. Il aussi contribué au retour de la F1 au Mexique. C’est pourquoi Hellmund est appelé le « North Americas F1 Hero. »

Enfin notons qu’Hellmund a déjà tenté de racheter une équipe : il faisait partie d’un groupe d’investisseurs ayant essayé de racheter Manor en 2015…

Comme son nom l’indique, SportsTek Acquisition Corporation a donc vocation à faire des « acquisitions » dans le sport. Et vu le passif de Tavo Hellmund, on imagine que la F1 pourrait être une cible.

Hellmund s’est confié à Autoweek qui a indirectement confirmé que SportsTek visait « de multiples marchés » ; un partenariat (ou un rachat ?) avec une équipe de F1 serait une possibilité.

Le communiqué de presse, publié jeudi dernier, laisse beaucoup d’options ouvertes : « La société a été constituée dans le but de procéder à une fusion-acquisition, à un échange de capital, à une acquisition d’actifs, à un achat d’actions, à une réorganisation ou à un regroupement similaire avec une ou plusieurs entreprises. Bien que les efforts de la société pour identifier une éventuelle opportunité de regroupement d’entreprises ne se limitent pas à un secteur particulier, elle entend se concentrer sur une cible au sein du sport et des secteurs connexes, notamment les franchises sportives, les médias, l’analyse de données et les entreprises de technologie et de services desservant ces marchés finaux, entre autres. »

Outre Hellmund, les membres du conseil d’administration comprennent Jeff Luhnow (ancien directeur général de Houston Astros et actuel dirigeant de St. Louis Cardinals), R.C. Buford (directeur général des San Antonio Spurs), Sashi Brown (ancien directeur général de Cleveland Browns) et Jim Carney, un trader.

Selon Autoweek, Hellmund a reconnu que très théoriquement, « les deux équipes de F1 qui seraient en tête d’une liste théorique d’acquisitions seraient probablement Alpha Tauri et Sauber (Alfa Romeo). » Ce qui peut sembler étrange pour AlphaTauri qui appartient à Red Bull.

Une autre piste pourrait mener à Haas F1, une équipe américaine.

En grande difficulté financière, Haas a dû faire appel aux services de Nikita Mazepin, dont le père est milliardaire, pour rester à flots en 2021. Mais la situation financière et sportive étant ce qu’elle est, il se murmure que Gene Haas, en cas de nouvelle désillusion, serait prêt à arrêter les frais dans son aventure F1 – le fait qu’il ne veuille investir aucun argent dans le développement de la F1 2021 est un signe peu engageant. Un repreneur potentiel pour Haas, impliquant un acteur connu du monde de la F1, pourrait-il aussi bientôt entrer en scène ? Ce n’est encore que spéculation…

Ce qui semble acquis, c’est que les budgets plafonnés avec la nouvelle redistribution des revenus ont rendu la F1 plus attractive pour les investisseurs. Affaire(s) à suivre…

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less