Formule 1

Le Grand Prix de Belgique à son tour compromis par le coronavirus

Le pays suspend les rassemblements jusqu’au 31 août

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 avril 2020 - 19:20
Le Grand Prix de Belgique à son tour (...)

Depuis le mois de mars et l’annulation du Grand Prix d’Australie à deux heures des essais libres de l’épreuve, les annonces se succèdent pour prononcer les annulations ou reports des courses au calendrier à cause du coronavirus Covid-19.

Les annonces s’égrainent au fil des événements à venir, Bahreïn et le Vietnam ayant été reportés en premier, avant un groupe de courses composé de Zandvoort, Barcelone et Monaco, cette dernière étant tout bonnement annulée.

Depuis, le Canada et l’Azerbaïdjan ont également reporté leur Grand Prix, et la France pourrait aussi être décalée puisque les rassemblements de masse sont interdits jusqu’à mi-juillet.

Mais alors qu’on attend encore de savoir ce qu’il adviendra de l’Autriche, de l’Angleterre et de la Hongrie, c’est le Grand Prix de Belgique qui se voit être compromis sérieusement à cause d’une décision prise par le gouvernement temporaire du pays.

Celui-ci a en effet décidé d’interdire tous les rassemblements de masse jusqu’au 31 août, soit le lendemain du Grand Prix qui doit se disputer à Spa-Francorchamps.

Comme pour la France, en attendant une communication officielle de la part du promoteur, le Grand Prix de Belgique semble donc se diriger entre le choix d’un report, ou celui d’une course disputée à huis clos, si toutefois les autorités sanitaires et politiques l’autorisent.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less