Formule 1

Le graining est de retour à Mexico, les durs comme clef stratégique ?

Commencer la course en médiums, un impératif ?

Recherche

Par Alexandre C.

26 octobre 2019 - 10:32
Le graining est de retour à Mexico, (...)

Hier, durant les premiers essais libres du Grand Prix du Mexique, les conditions étaient « froides et glissantes », ainsi que l’a relevé Pirelli ; la piste a même été nettoyée par la pluie ; les pilotes devaient faire avec des pneus un cran plus dur qu’en 2018, et moins d’adhérence que d’habitude, étant donné que la piste se situe à haute altitude. Malgré tout, Sebastian Vettel, en EL2, a réussi à signer un chrono légèrement plus rapide que celui qui avait été réalisé durant la même séance, l’an dernier.

En EL1, certains pilotes ont fait quelques tours en intermédiaires, pour tirer profit de la règlementation qui octroie un train de pneus supplémentaires si la piste est déclarée mouillée le vendredi.

La piste était alors assez froide, ce qui a fait apparaitre le « graining » tant redouté par Pirelli en EL1. Ce graining était quelque peu réduit en EL2, avec plus de gomme en piste, mais il était toujours présent. Est-ce inquiétant pour la course ? Et n’est-ce pas un certain aveu d’échec pour Pirelli ?

Après les deux premières séances, Pirelli a pu évaluer la différence de performance entre ses pneus : 9 dixièmes séparent les médiums des tendres, et seulement 6 dixièmes séparent les médiums des durs. Pirelli précise cependant que les données comparatives entre les médiums et les durs sont moins représentatives. Il n’empêche : les durs semblent être une bonne option…

« Les écarts semblent raisonnablement serrées entre les écuries de pointe, sur les mêmes pneus » a relevé Mario Isola. « Ce fait est accentué par la durée courte du tour. De plus le roulage a été interrompu par plusieurs drapeaux rouges. Par conséquent, personne n’a vraiment eu la chance de trouver un avantage en particulier. Avec plus de pluie attendue, peut-être, ce soir, l’adhérence pourrait ne pas augmenter de manière significative en qualifications. »

« Le graining que nous avons vu ce matin n’est pas une vraie surprise, étant donné les conditions froides et humides, et le manque d’adhérence aérodynamique – ce qui fait davantage glisser les voitures. Malgré tout, les chronos étaient comparables à ceux de l’an dernier, avec une sélection de pneus un cran plus dur. »

« Il y a clairement un peu de dégradation sur les tendres en particulier pour le moment. Mais beaucoup de choses vont dépendre des conditions météo pour le dimanche. Beaucoup d’équipes et de pilotes vont y penser… Puisque commencer la course en médiums pourrait être une stratégie valide ce week-end. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less