Le GP de Miami ne s’attendait pas à perdre de l’argent

Mais le circuit a investi plus que prévu pour être au top

Recherche

Par Olivier Ferret

12 mai 2022 - 12:57
Le GP de Miami ne s'attendait (...)

Le directeur de la course de Miami, Tom Garfinkel, admet que son premier Grand Prix a en fait perdu de l’argent.

Les pertes ont été plus importantes que prévu, même s’il ne regrette pas d’avoir dépensé énormément pour mettre ce nouvel événement au top de ce que la F1 peut exiger.

"Si vous me l’aviez demandé il y a six mois, je me serais attendu à ce que l’événement rapporte de l’argent compte tenu de l’évolution des revenus et de la billetterie," explique Garfinkel, également patron des Dolphins de Miami et du Hard Rock Stadium.

"Mais si vous regardez les dépenses, nous n’allons pas gagner d’argent cette année."

Il admet que c’est un coup dur, mais a insisté sur le fait que cela ne compromettrait en aucun cas la place de Miami sur le calendrier de la Formule 1, qui est garantie pour une décennie.

"Il était très important pour nous d’offrir un grand événement," justifiant des dépenses folles comme la fausse Marina tant décriée.

"Les coûts ont largement dépassé nos attentes," admet-il, "mais c’est parce que nous avons fait tout ce que nous pouvions pour développer la marque et l’événement que nous voulions représenter."

Le GP de Miami s’est joué à guichets fermés sur les trois jours, donc pour l’avenir, Garfinkel cherche à étendre la capacité maximale du circuit de 87 500 places à au moins 100 000 si possible.

Quant aux critiques des pilotes sur le circuit ou l’asphalte, il le reconnait : "il y a beaucoup de choses dont nous pouvons apprendre et faire mieux."

"Mais il y a aussi des choses qui se sont très bien passées. Les retours restent globalement très positifs de la part des équipes, des pilotes, de la Formule 1 et de la FIA."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos