Formule 1

Le GP de Belgique arrêté au drapeau rouge à cause de la pluie

La course doit se finir avant 18h01 si elle peut être lancée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 août 2021 - 15:37
Le GP de Belgique arrêté au drapeau (...)

C’est un Grand Prix de Belgique absolument fou qui se dessine à Spa-Francorchamps après des qualifications disputées sous la pluie. La course, elle aussi, doit être marquée par les fortes averses qui baignent le tracé de l’Ardenne belge depuis le début du week-end.

Max Verstappen a signé la pole position pour 3 dixièmes devant un George Russell en état de grâce, qui a signé la première ligne pour 13 millièmes devant celui qui pourrait être l’an prochain son équipier, Lewis Hamilton.

Daniel Ricciaro a signé le quatrième temps, sa meilleure qualif avec McLaren et une maigre consolation pour l’équipe qui aurait pu jouer la pole position avec Lando Norris. Mais ce dernier s’est crashé en Q3 et s’élancera 14e après une pénalité consécutive à un changement de boîte de vitesses.

En troisième ligne, ce sont Sebastian Vettel et Pierre Gasly qui devancent Sergio Pérez. Valtteri Bottas a signé le huitième temps en qualifications mais s’élance 12e après sa pénalité pour l’accident en Hongrie. Esteban Ocon accompagne Pérez et devance Charles Leclerc et Nicholas Latifi.

Fernando Alonso s’élance 13e. Lance Stroll, qui a pris lui aussi une pénalité pour le même motif que Bottas, s’élance bon dernier, juste derrière Nikita Mazepin. Kimi Räikkönen s’élancera des stands après un changement d’aileron arrière.

14h30 : L’avant course a pris une tournure particulièrement folle à cause de la pluie, puisque Sergio Pérez a écrasé sa Red Bull dans les barrières aux Combes ! Le Mexicain a détruit l’aileron avant mais aussi le demi-train avant droit, et il est probable qu’il ne puisse pas s’élancer !

14h31 : Red Bull confirme que le Mexicain ne s’élancera pas : "Il y a trop de dégâts sur la suspension, c’est fini pour nous."

14h45 : La température de l’air est de 12,8 degrés, et celle de la piste de 14,9 degrés. Les conditions sont toujours très précaires et la pluie bat son plein sur le circuit de Spa.

14h51 : La direction de course annonce que le départ du tour de formation se fera derrière la voiture de sécurité. Ce sera l’occasion pour la direction de course de savoir si le départ peut, ou non, être lancé normalement. Compte tenu des conditions actuelles, cela semble pour le moment peu probable.

14h55 : Le Grand Prix ne commencera pas derrière la voiture de sécurité, tant que ce sont des tours de formation, comme le rappelle Peter Bonnington, l’ingénieur de Lewis Hamilton, à son pilote : "Si nous faisons une dizaine de tours derrière la Safety Car, ça comptera comme tours de formation, et nous ne pourrons pas te parler pendant cette période."

15h00 : Compte tenu des conditions, il est bon de rappeler que la course distribue des points à partir du moment où 2% des tours sont effectués. Jusqu’à 75% de la distance totale de la course, la moitié des points sont distribués, et 100% une fois cette marque passée.

15h01 : Le départ est retardé ! Les conditions semblent trop difficiles pour lancer la course dès maintenant, et le départ est annoncé pour 15h10.

15h05 : La direction de course annonce désormais le départ à 15h15.

15h07 : Max Verstappen explique à la radio que la course aurait pu être débutée à l’heure et que l’attente "n’aide pas" les pilotes.

15h09 : Le départ du tour de formation est désormais repoussé à 15h20.

15h15 : Les équipes s’apprêtaient à préparer les monoplaces pour le départ, mais le tour de formation est désormais décalé à 15h25.

15:23 : McLaren annonce à Ricciardo que la météo va empirer dans 15 ou 20 minutes, mais il semble que le tour de formation soit sur le point de commencer.

15h25 : C’est parti pour un tour de formation qui va conditionner la suite de la course. Cependant, les pilotes ne peuvent pas parler à leur équipe durant cette période de tours de formation.

15h26 : Hamilton, troisième, déclare qu’il ne voit rien dans Kemmel, après le Raidillon. Verstappen explique qu’il veut laisser plus d’espace derrière la voiture de sécurité car il ne voit rien non plus. Difficile d’imaginer un départ dans ces conditions, car toute la piste est détrempée.

15h27 : Norris est du même avis : "C’est vraiment horrible, je ne peux pas voir la voiture devant." Bottas explique avoir "zéro visibilité".

15h29 : Fort logiquement, la voiture de sécurité fait un deuxième tour de formation.

15h31 : Russell dit ne rien voir avant le Raidillon, Giovinazzi décrit la piste comme "inconduisible", et Verstappen juge qu’il est possible de lancer la course. Mais le drapeau rouge est déployé !

Continuez à suivre la course en direct dans l’article dédié.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less