Formule 1

Le GP d’Arabie Saoudite peut-il mettre en lumière les problèmes du pays ?

Lammers voit en la F1 un espoir pour le pays

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 novembre 2020 - 14:12
Le GP d’Arabie Saoudite peut-il (...)

Jan Lammers, qui est le directeur du Grand Prix des Pays-Bas, juge que le Grand Prix d’Arabie Saoudite pourrait être bénéfique au traitement des Droits de l’Homme dans le pays, grâce à l’attention médiatique attirée sur le pays.

L’organisation d’un Grand Prix dans ce pays a provoqué une controverse importante, à cause du non-respect des libertés observé dans le pays. Mais selon Lammers, ce coup de projecteur pourrait permettre à l’Arabie Saoudite de corriger ce problème mis en lumière.

"Un pays peut en réalité progresser en organisant une course" juge Lammers auprès de F1 Maximaal. "Nous avons déjà vu cela aux Pays-Bas, avec les opposants écologistes qui ont eu une plateforme pour s’exprimer."

"Si vous regardez cela comme ça, c’est une bonne chose pour tout le monde. Si la Formule 1 n’allait pas en Arabie Saoudite, il y aurait moins d’attention sur ces problèmes. Maintenant, le monde entier parle d’eux."

L’ancien pilote se montre en revanche plus réservé face à l’implication politique de Lewis Hamilton dans diverses causes, et estime que ce n’est pas le rôle d’un pilote d’impliquer ses fans dans de tels questionnements.

"Je trouve que c’est malheureux que des pilotes comme Lewis impliquent les fans dans les problèmes politiques. Aussi noble veulent-ils que ce soit, je ne suis pas sûr de pouvoir dire si c’est une bonne ou une mauvaise chose."

"Au bout du compte, les fans veulent regarder du sport automobile et pas quelque chose d’autre. Vous ne voulez pas forcément vous impliquer dans des problèmes politiques et ça ne devrait pas non plus être l’objectif de la F1."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less