Formule 1

Le départ de Honda, un ’doigt d’honneur’ à la F1 ?

Revue de presse au sujet de ce retrait

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 octobre 2020 - 12:46
Le départ de Honda, un ’doigt d’honneur’

La presse internationale n’a pas mâché ses mots face au retrait de Honda, annoncé pour la fin 2021. Le départ soudain du motoriste japonais a fait les gros titres de la pièce spécialisée et sportive, d’autant que le constructeur a fait deux annonces distinctes coup sur coup.

Au lendemain de l’annonce de son retrait de la F1 prévu fin 2021, la division nord-américaine de la marque, HPD, a réaffirmé son implication en IndyCar pour dix ans de plus.

Seul problème pour sa cohérence, l’image utilise encore des moteurs 100% thermiques et passera à l’hybride en 2023. Juuso Taipale, journaliste finlandais pour Iltalehti, a déclaré que "la décision de Honda est un doigt d’honneur à la F1."

Alessandro Retico, qui travaille pour La Repubblica, a jugé que "la décision de Honda secoue la Formule 1. Les Japonais ne quittent pas entièrement la compétiton, donc si l’objectif est d’atteindre le zéro émission, la Formule 1 va dans la mauvaise direction."

En Allemagne, Der Spiegel note le même souci du placement écologique de la F1, comme l’écrit Marcus Kramer : "Red Bull doit trouver un nouveau partenaire moteur, ce qui menace déjà la F1. Mais le départ de Honda montre que la discipline est très mal positionnée au sujet des problèmes climatiques."

Match TV craint les conséquences de ce départ, via son journaliste Alexey Popov : "C’est très mauvais pour la F1 en général, car nous n’avons déjà pas assez de constructeurs. Ils sont quatre et dans un an et demi, ils seront trois. Les chances qu’un nouveau motoriste arrivent sont quasi nulles."

La F1 va-t-elle devoir faire évoluer son approche du règlement moteur ? C’est ce que pense Kris Wauters, journaliste pour l’agence belge Sporza : "Il est clair que la F1 n’est pas complètement en phase avec les développements du monde de l’automobile. Les décisionnaires vont devoir y penser, il y a déjà une alternative avec la Formule E, donc pourrait-on voir une fusion dans cinq à dix ans ?"

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less