Formule 1

Le DAS est facile à utiliser mais n’offre qu’un petit avantage selon les pilotes Mercedes F1

Une utilisation aussi en virages

Recherche

Par A. Combralier

4 juillet 2020 - 19:40
Le DAS est facile à utiliser mais (...)

A quel point le DAS a-t-il aidé les pilotes Mercedes F1 à dominer, de la tête et des épaules, les qualifications en Autriche ? Que permet ce système et est-il complexe à utiliser à pleine vitesse ?

Ce sont à ces questions que Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont pu répondre en conférence de presse, après la première ligne verrouillée au Red Bull Ring.

Lewis Hamilton, 2e des qualifications, a bien précisé que le DAS, dont la légalité a été confirmée par la FIA, n’était pas qu’un gadget, loin de là…

« C’est quelque chose que vous pouvez ressentir, les ajustements que vous êtes en mesure de faire, vous les ressentez. C’est prouvé que c’est tout à fait légal et nous en sommes fiers. »

« Nous essayons toujours de comprendre ce que c’est. Il n’a donc pas été utilisé massivement, mais nous le comprendrons mieux au fur et à mesure. »

Lewis Hamilton a-t-il jamais douté de la légalité du système, contestée par Red Bull ?

« Cela ne me préoccupait pas parce que j’avais parlé à James (Allison) et à toute l’équipe et j’ai confiance en l’équipe. J’étais donc à l’aise, il n’y avait pas de problème. »

Contrairement à ce que l’on a vu aux essais de Barcelone, le DAS a été aussi utilisé en virages, et pas que dans les longues lignes droites. Valtteri Bottas, de son côté, a évoqué un gain mesuré de performance, mais une utilisation quasi-naturelle d’ores et déjà de ce système.

« Il y a probablement plus de potentiel en fonction des pistes et des conditions. Mais oui, nous l’avons utilisé et cela devient tout à fait naturel aussi. »

« Ce n’est pas une chose énorme en termes de performance, mais chaque petite chose aide et quand vous mettez beaucoup de petites choses ensemble, ça peut être énorme. »

« Je suppose que l’équipe était prête à avoir quelques problèmes avec d’autres équipes, qui pensaient que le système était illégal. »

Max Verstappen est privé de DAS sur sa Red Bull... mais son équipe réfléchit à introduire ce système prochainement, dans des délais contrats... Le Néerlandais ne s’emballe donc pas.

« Avec un calendrier aussi court sera difficile à mettre en œuvre, mais voyons voir. J’aimerais voir beaucoup de choses sur la voiture, mais il faut être réaliste. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less