Formule 1

Le Covid-19, une raison de plus de débrancher le projet Haas F1 ?

Gene Haas a une nouvelle raison d’arrêter les frais...

Recherche

Par A. Combralier

4 avril 2020 - 12:49
Le Covid-19, une raison de plus de (...)

La pandémie de Covid-19 a totalement bouleversé le calendrier de la saison 2020 de la F1, entre reports et annulations pures et simples de Grands Prix. L’intersaison 2019-2020 sera ainsi exceptionnellement longue, et la saison 2020 devra au contraire se tenir sur un laps de temps particulièrement resserré. Dans le même temps, l’entrée en vigueur du nouveau règlement a été reportée, de 2021 à 2022. Si la vie se fige, le sport reprendra bientôt ses droits. Il est alors légitime de se demander à qui profite (ou non) un tel report…

Sixième épisode de cette série avec Haas

Les opportunités de cette situation pour Haas

Dernière équipe en date à avoir rejoint le paddock, Haas est aussi l’une des plus petites structures existant dans le monde de la F1, ayant parié sur un modèle basé sur la sous-traitance et l’appel à des fournisseurs extérieurs pour être compétitif à moindre coût.

L’équipe américaine devrait ainsi l’être l’une des plus favorisées par les mesures d’urgence prises par la FIA et la FOM, afin d’éviter que le milieu de grille ne soit définitivement décroché. Le gel du règlement en 2021, et le report du nouveau règlement en 2022, sont ainsi en soi une bonne nouvelle pour l’équité du sport et pour Haas F1.

Le report de la saison permettra également à Haas de disposer de plus de temps et de marge de manœuvre pour résoudre les problèmes structurels liés à l’exploitation de sa voiture. En effet l’an dernier, malgré un bon rythme en qualifications, Haas s’effondrait en rythme de course : gageons qu’avec 18 mois de stabilité réglementaire en plus, l’équipe aura d’ici-là trouvé les moyens d’exploiter tout le potentiel d’une voiture qui est, sur le papier en tout cas, prometteuse.

Les désavantages de cette situation pour Haas

En dépit de ces quelques motifs d’espoirs, il est cependant bien clair que la situation sanitaire est une terrible nouvelle pour le projet Haas F1. La crise du Covid-19 pourrait même constituer le coup de grâce pour l’équipe.

En effet, la situation financière de l’équipe, comme celle d’autres structures en milieu de grille, est désormais en péril, faute d’entrées d’argent. Günther Steiner ne l’a pas caché, il travaille désormais non à la compétitivité, mais à la survie de son équipe.

De surcroît, Haas est très dépendante de deux fournisseurs basés en Italie, le pays d’Europe le plus touché par le coronavirus : Ferrari, qui fournit l’unité de puissance et de nombreuses autres pièces châssis ; et Dallara, chargée du développement d’une partie du châssis.

Au moment où Gene Haas réfléchissait publiquement à arrêter le projet Haas F1, pour raisons financières comme sportives, cette nouvelle donne risque bien de le convaincre encore davantage d’appuyer sur le bouton « Stop ». Au vu de la situation actuelle, ne serait-ce en effet pas le bon moment pour se désengager et éviter d’autres pertes financières et déceptions sportives  ? Nul doute que cette pensée va traverser l’esprit de Gene ces prochains jours…

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less