Formule 1

Le Covid-19 pourrait mettre en péril les finances de Williams F1

Ainsi que perturber toute la production nécessaire des pièces

Recherche

Par A. Combralier

12 mars 2020 - 11:40
Le Covid-19 pourrait mettre en péril (...)

Le coronavirus est le sujet de toutes les discussions dans le paddock de Melbourne, et menace toujours la tenue du Grand Prix, étant donné que plusieurs mécaniciens, notamment chez Haas, sont suspectés d’être porteurs du virus.

Les directeurs d’équipe sont aux premières loges pour gérer cette situation si particulière, et se retrouvent logiquement quelque peu désemparés.

« Je pense que c’est une situation incroyablement difficile » a estimé pour sa part, dans le paddock, Claire Williams.

« Pour toute entreprise, quel que soit le secteur dans lequel elle opère, il est incroyablement difficile de gérer la situation. Je pense qu’à la FIA ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient pour agir de manière responsable et faire ce qui est nécessaire, mais la situation est manifestement si évolutive qu’il n’est pas facile de la gérer. »

« Nous suivons évidemment - comme la F1, comme tout le monde et toutes les entreprises responsables - la situation de très près. »

« Je crois vraiment que c’est au gouvernement australien de prendre la décision finale ; et cette décision a été prise : nous sommes là pour courir. »

« Il est évident que nous avons un comité directeur chez Williams qui est en place depuis quelques mois maintenant, pour s’assurer que nous agissions de manière responsable et que nous protégions tous ceux qui travaillent chez Williams, en faisant ce que nous devons faire sur la base des directives de l’Organisation mondiale de la santé, et c’est tout ce que nous pouvons faire à ce stade. »

« Nous n’avons pas de cas [de contagion] chez Williams, mais nous devons nous assurer que nous protégions notre entreprise, et cela se fait de différentes manières. Bien entendu, il est de notre responsabilité, et de notre devoir de vigilance, de veiller à ce que chacun sache ce qu’il doit faire, et ne pas faire. Il s’agit notamment de se laver davantage les mains, d’être moins en contact avec les gens, de se protéger et de s’assurer que si des symptômes apparaissent, nous les gérions de manière appropriée. Et nous apportons à l’ensemble de notre personnel le soutien nécessaire pour y parvenir. »

« Je suis sûr que toutes les équipes ont fait un travail considérable au cours des dernières semaines, maintenant que nous sommes dans cette situation. Et il s’agit simplement de garder tout votre personnel aussi en sécurité que possible pendant que nous continuons à faire la course. »

Ainsi que l’explique Claire Williams, le coronavirus ne menace pas seulement la tenue des Grands Prix, mais aussi tout l’équilibre économique d’une équipe de F1, qui est une entreprise comme une autre.

« Nous nous assurons que nous avons la capacité de faire du télétravail, si nous devons renvoyer nos employés chez eux. Je suppose que la principale considération à prendre en compte pour toute équipe est la production des pièces, car on ne peut pas fabriquer de pièces chez soi, donc si nous devons fermer notre usine, cela pourrait être incroyablement difficile. »

« Vous avez encore des salaires à payer. Vous dépensez moins, mais pour la plupart des équipes, leur masse salariale représente la plus grande partie de leurs dépenses mensuelles. »

« Et si nous ne pouvons nous rendre sur les Grands Prix, alors que se passe-t-il avec l’argent des primes de la FOM ? Est-ce que le montant diminue alors, ce qui serait évidemment incroyablement difficile à gérer ? Et je suppose qu’en ce moment, nous espérons simplement que ce n’est pas le cas. Et évidemment, nous discutons de tout ce qui concerne les assurances, mais ce n’est pas une situation facile à gérer. »

Retrouvez toutes les photos de la journée de jeudi à Melbourne dans notre galerie mise à jour régulièrement.

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less