Formule 1

Le champion sans couronne en F1, Sir Stirling Moss, décède à l’âge de 90 ans

"Le plus grand pilote n’ayant jamais obtenu de titre en F1"

Recherche

Par Olivier Ferret

12 avril 2020 - 12:11
Le champion sans couronne en F1, (...)

La légende de la course britannique, Sir Stirling Moss est décédée aujourd’hui à l’âge de 90 ans.

Héros de la Formule 1, Moss, qui est souvent salué comme l’un des plus grands coureurs polyvalents, s’est éteint en ce dimanche matin de Pâques, a confirmé sa femme Lady Susie Moss.

Ancien pilote de Formule 1, Moss a terminé deuxième lors de quatre saisons consécutives entre 1955 et 1958 et a enchaîné avec trois troisième places consécutives au championnat avant en 1962. Il est souvent décrit comme "le plus grand pilote n’ayant jamais obtenu de titre en F1".

"Il est mort comme il a vécu, il avait l’air magnifique," a déclaré sa femme. "Il était simplement fatigué (par sa longue maladie), il a juste fermé ses beaux yeux et c’est tout."

Biographie de Sir Stirling Moss

Tous les sports ont leur champion sans couronne, leur éternel second. En Formule 1, il est britannique et s’appelle Stirling Moss, 4 fois vice-champion du monde consécutivement.

Né à West Kensington dans une famille où le sport automobile comptait beaucoup, Stirling commence sa carrière à 18 ans en 1948, sur des courses de montagne. Plutôt bon, il passa aux courses sur circuit en 1949 en remportant ses premières courses en Formule 3. En 1950, il conduite la HWM en catégorie F2. En 1951, il put décrocher un volant en Formule 1 chez Hersham & Walton Motors. L’aventure commence.

Et elle commence plutôt mal. Il faut dire qu’en 1951, les italiennes Alfa Romeo et Ferrari laissaient peu de chances aux voitures britanniques. Il ne court qu’une course, en Suisse, où il finira 8ème. En 1952, il court 5 courses avec HWM, ERA et Connaught. Il n’en terminera aucune, abandonnant 4 fois sur casse moteur. Stirling eut plus de réussite en rallye : il termina 2ème pour son premier essais au rallye de Monte-Carlo. En 1953, il court 4 courses avec Connaught puis Cooper, il terminera 6ème au Nürburgring. Pour Moss, il est temps de prouver ce qu’il vaut réellement.

En 1954, il aborde Alfred Neubauer, le patron de Mercedes, mais il préfère que Moss fasse ses preuves avant de l’engager en 1955. Stirling engage donc une Maserati 250F à titre privé. Dès sa première course, en Belgique, il réussit à obtenir la 3ème place en course. La suite de la saison sera moins heureuse, avec une voiture péchant par fiabilité. Il réussira tout de même à se qualifier 3 fois consécutivement en première ligne sur la grille de départ. Ce qu’il faut pour que Moss passe la saison 1955 aux côté du double champion du monde en titre, Juan Manuel Fangio.

Fangio et Moss formaient un des meilleurs duos de la F1. Avec la voiture la plus compétitive du plateau, Stirling monte 2 fois sur le podium à la droite de Fangio, avant de réaliser le doublé pole & victoire chez lui à Aintree. Au final, Stirling remporte le premier de ses 4 titres de vice-champion du monde. En 1956, Mercedes se retire, tandis que Fangio part chez Ferrari, Moss retourne chez Maserati. Devant les quelques petits déboires de Fangio, Moss s’annonce comme un sérieux candidat au titre. Il remporte 2 victoires. C’est lors de la dernière course que Collins, en donnant sa voiture à Fangio, lui offre également un 4ème titre, Moss est à nouveau 2ème. En 1957, Moss rejoint l’écurie de Tony Vandervell. Avec la Vanwall VW57, il remporte 3 victoires et se retrouve encore derrière Fangio.

La saison 1958 s’annonce prometteuse, le départ du Maestro offrant à Stirling les meilleurs chances de titre. Malgré ses 4 victoires, Moss dut s’incliner derrière Mike Hawthorn, qui ne fut vainqueur qu’une seule fois mais termina 5 fois à la seconde place. Pour un seul point, Moss voit s’envoler son rêve de devenir le premier pilote britannique à remporter le titre mondial en F1, au profit de Mike Hawthorn sur sa Ferrari. En 1959, après un début de saison difficile, malgré une pole à Monaco, Moss réussit à remporter 2 courses avec Cooper-Climax. En 1960, Moss court avec une Lotus avec laquelle il remporte la première victoire de l’écurie de Colin Chapman, à Monaco. En Belgique, Stirling est victime d’un terrible accident qui lui vaudra les deux jambes cassées. Il réussira tout de même à remporter la dernière épreuve de la saison à Riverside.

1961 sera sa dernière saison. Le changement de réglementation permît à Ferrari de remporter les titres mondiaux dans les deux catégories, mais n’empêchera pas Moss de remporter sa 3ème victoire sur le circuit de la principauté, ainsi que la 16ème victoire de sa carrière sur le difficile circuit du Nürburgring. Comme en 1959 et 1960, il terminera 3ème du championnat cette année. Le 23 avril 1962, lors du X Glover Trophy couru sur le circuit de Goodwood, Moss s’écrase contre un talus au 37ème tour. Cela vaudra à Stirling des lésions cervicales. Bien que rétabli, il prit la décision d’arrêter la compétition automobile.

Avec notre partenaire StatsF1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less