Formule 1

Le calendrier mouvant, un casse-tête logistique pour les équipes de F1

Une saison anormale, et plus complexe à organiser

Recherche

Par A. Combralier

12 juillet 2020 - 14:19
Le calendrier mouvant, un casse-tête (...)

Cette saison de F1 pose des problèmes inouïs du point de vue logistique, aux équipes : non seulement le calendrier est très resserré, mais il faut encore jongler entre mille précautions sanitaires, ce qui retarde le fret, et faire face à un calendrier encore en évolution.

Otmar Szafnauer, pour Racing Point, a admis avoir des « difficultés à planifier » la logistique de son équipe.

Et de donner un exemple concret : « Nous travaillons dur pour faire évoluer notre voiture et il serait vraiment bien de connaître le calendrier complet, afin que vous puissiez planifier vos évolutions, par exemple. Mais je pense aussi qu’en ayant trois courses de suite... Je me souviens qu’il y a quelques années, c’était le cas et je pense que toutes les équipes se sont plaintes à ce moment-là. C’était trop difficile. »

Le calendrier est toujours en grande partie inconnu, et Claire Williams n’aime pas non plus cette incertitude.

« La seule chose que je voudrais ajouter est qu’il est clair que nous avons des défis à relever avec le nouveau calendrier. Nous avons des pistes que nous ne connaissons pas, que nous n’avons pas fréquentées. Nous ne pouvons pas nécessairement planifier parce que nous ne savons pas quelles courses auront lieu plus tard dans la saison. Nous avons une estimation approximative du calendrier, mais cela pourrait évidemment changer. »

« Mais le fait même que la F1 travaille si dur pour inscrire autant de courses que possible au calendrier est vraiment le point central, en tout cas chez Williams, pour une équipe comme la nôtre qui dépend si totalement de l’argent de ce prize money… nous avons besoin d’autant de courses que possible au calendrier, pour être sûrs que les recettes ne soient pas encore plus déprimées. »

« Oui, il y a des défis, mais nous sommes prêts à les relever et à faire de notre mieux pour, afin de garantir que nous ayons autant de courses au programme que possible cette saison. »

Mario Isola doit lui gérer la logistique pour Pirelli, un défi d’une autre nature qui a nécessité quelques adaptations.

« Nous avons établi un calendrier pour convenir avec la FIA et la FOM du temps dont nous avons besoin en termes de semaines. Il n’est pas facile pour nous de produire et de livrer les pneus à temps, mais évidemment, avec cette idée d’avoir une allocation fixe, nous sommes un peu plus flexibles. Nous pouvons commencer la production même si nous ne connaissons pas exactement le calendrier, de sorte qu’avec un stock de pneus disponible, nous accélérons également la livraison des pneus, nous essayons d’apporter notre contribution pour rendre cela possible, mais comme vous pouvez l’imaginer, c’est un défi. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less