Formule 1

Le Brésil et le Mexique pourraient porter plainte contre la F1

Le promoteur de Sao Paulo conteste l’annulation

Recherche

Par Olivier Ferret

29 juillet 2020 - 10:52
Le Brésil et le Mexique pourraient (...)

Tamas Rohonyi, le promoteur du Grand Prix du Brésil à Interlagos, a expliqué au journal O Estado de S.Paulo que l’annulation de sa course était inacceptable, et pourrait décider de porter plainte contre la F1, qui a mis en avant la pandémie de Covid-19 encore non contrôlée dans le pays, et dans de nombreuses parties du continent américain.

"Le contrat ne peut être annulé que pour cas de force majeure" a déclaré Rohonyi. "C’est une chose totalement hors de contrôle pour les deux parties impliquées, comme un avion qui tombe sur les voitures ou que nous soyons tous sous un mètre d’eau."

Selon lui, le Mexique pourrait également se joindre à la plainte, même si contrairement à Sao Paulo, Mexico a déjà un contrat valide pour les années suivantes. Rohonyi, en effet, pourrait tout simplement chercher des recours face à la menace d’une course à Rio.

"C’est une perte économique terrible. Nous n’avions pas commencé à vendre des billets, mais il y a des engagements avec les sponsors, avec les fournisseurs et avec les employés" a-t-il poursuivi, avant de s’en prendre aux équipes pour une lettre reçue et exprimant les inquiétudes d’un voyage au Brésil.

"C’est ridicule. Quiconque nous a écrit cette lettre ne connaît pas les règles du championnat. Le contrat ne dit pas qu’il n’y aura une course que si les équipes le veulent. Ceux qui ne veulent pas venir ne devraient pas venir. Ce n’est pas obligatoire."

Rohonyi semble lui aussi avoir des lacunes sur la connaissance du règlement, puisque l’Article 8.2, Alinéa f, demande aux équipes l’engagement de participer à l’intégralité des courses du championnat.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less