Formule 1

Latifi : Dès que je peux, je veux être à l’usine Williams

Nicholas a hâte de retrouver l’Europe et la F1

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mai 2020 - 13:13
Latifi : Dès que je peux, je veux (...)

Nicholas Latifi admet que le temps commence à être long avant la première course de Formule 1, prévue en Autriche, si tout se passe bien, le 5 juillet.

Le pilote Williams, qui attend toujours de participer à son premier Grand Prix, est encore au Canada et attend le signal de son équipe pour revenir en Europe.

"La perspective de la course se dessine lentement à l’horizon, j’ai hâte ! Les dernières semaines, ici à Toronto, se sont écoulées de façon assez uniforme pour moi mais j’ai intensifié mon entraînement physique ces derniers jours. J’ai tenté de courir 30 kilomètres. Tout se passait plutôt bien, mais au cours des sept derniers kilomètres, j’ai commencé à le sentir fortement dans mes jambes. Je suis content d’avoir maîtrisé la distance, mais je ne le referai pas de sitôt," confie-t-il.

"Je me prépare également à rentrer en Europe. Le travail devrait reprendre à l’usine Williams fin mai. Quand exactement, ce n’est pas encore clair. Je suis en contact permanent avec Claire Williams et avec mon ingénieur de course. Dès que je peux, je veux être à l’usine, si la mesure de quarantaine ne me l’interdit pas."

"Ensuite ce sera l’Autriche. Le plan est que nous roulions sans spectateurs. Cela créera une ambiance assez étrange. En tant que pilote, vous ne le souhaitez pas, mais je suis déterminé à en tirer le meilleur parti."

En attendant de rouler à Spielberg, Latifi compte retrouver un vrai volant avant juillet.

"Je suis souvent assis dans mon simulateur mais pas aussi souvent qu’au début de la crise du coronavirus. Je veux enfin reprendre le pilotage réel et ici, à Toronto, les pistes de course s’ouvrent progressivement à nouveau, donc je serai bientôt de nouveau dans un karting. Ce sera cool."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less