Latifi attendra pour les évolutions Williams F1... mais est-ce si grave ?

Le crash d’Albon va retarder les évolutions chez Latifi

Recherche

Par Alexandre C.

4 juillet 2022 - 14:36
Latifi attendra pour les évolutions (...)

Alexander Albon était le seul pilote Williams à bénéficier du package évolué de la FW44 à Silverstone. Et pourtant, c’est Nicholas Latifi qui l’a battu en qualifications (10e place).

Double malheur, c’est aussi Alexander Albon qui a été victime du carambolage du départ, détruisant une bonne partie des nouvelles pièces dans la foulée.

Étant donné que le Grand Prix d’Autriche est dès cette semaine, la conséquence est cruelle mais logique pour Nicholas Latifi : Williams ne pourra sans aucun doute produire à temps les évolutions pour son pilote canadien, ce week-end au Red Bull Ring. Et peut-être pas à temps pour le Paul Ricard…

Mais bien sûr, Nicholas Latifi n’en voulait aucunement à son coéquipier après ce crash.

« Il a eu un gros accident, je suis sûr que ça va retarder l’usine dans la production de pièces. »

« Ce n’est pas sa faute. Dommage pour l’équipe, parce que ça va certainement retarder tout le programme, et il y a une raison pour laquelle nous n’en avons pas deux ce week-end, des packages évolués. Nous devons voir l’étendue des dégâts sur la voiture d’Alex, tout n’est pas différent sur sa voiture, beaucoup de choses importantes le sont, mais je n’ai pas vraiment vu les dégâts sur sa voiture. »

« Je pense que c’est une grande partie du nouveau package d’évolutions qui a été endommagé. Quelle proportion est récupérable et réparable ? Dans quelle mesure devrons-nous attendre des pièces entièrement neuves ? Si c’est le cas, ça pourrait être encore plus tard pour moi. »

Qu’est-ce qui peut expliquer cependant que Nicholas Latifi ait battu Alexander Albon en qualifications, sans évolutions ? En dehors du contexte exceptionnel de ces qualifications, disputées avec les intermédiaires ?

« Personnellement, je me suis senti beaucoup mieux, je l’ai ressenti en qualifications, je me sentais rapide, j’étais rapide, ici, c’est mon vrai feeling dans la voiture. C’est un circuit où tout est sur le fil, nous étions lents mais le sentiment que j’avais avec la voiture, c’était que je pouvais être absolument à fond autant que je peux. J’avais des "snaps" et les quatre roues motrices glissaient bien, d’une manière que je ne pensais pas possible de ma part au début de l’année. »

Il se pourrait aussi que le changement de châssis (Nicholas Latifi a hérité de celui d’Alexander Albon) ait pu aider... mais le Canadien n’a pas soulevé cet argument.

Les évolutions de la Williams, dont a pu profiter Alexander Albon, seraient-elles in fine moins efficaces que prévu ? Nicholas Latifi en discute...

« Le package d’améliorations est censé ajouter naturellement beaucoup d’appui et je pense qu’il a été spécifiquement ciblé pour aider dans les virages à haute vitesse. Alex était beaucoup plus rapide que moi dans les virages à haute vitesse lors des essais libres, mais il a été plus rapide dans les virages à haute vitesse jusqu’à présent aussi [avant les évolutions], alors quelle est la part du package dans tout cela ? Dans quelle mesure est-ce dû au package ? Dans quelle mesure est-ce dû au fait qu’il est encore un peu plus à l’aise dans la voiture ? »

« C’est difficile à dire, mais je suis sûr que nous en verrons plus au cours des prochaines courses. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos