Las Vegas dans un triplé de courses en 2024 : Ricciardo veut un changement

"On va se faire démolir, surtout en fin de saison"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 novembre 2023 - 18:06
Las Vegas dans un triplé de courses (...)

Daniel Ricciardo a apprécié le Grand Prix de Las Vegas, et notamment la course qui était animée. Néanmoins, le pilote AlphaTauri a déploré l’état de fatigue dans lequel s’est retrouvé le paddock après une première journée intense, marquée par des horaires tardifs et un retard de deux heures ayant fait terminer les EL2 à 4 heures du matin.

"Je pense que la course a été à la hauteur des attentes" a déclaré Ricciardo. "Je pense qu’après jeudi, après cette séance tardive, nous avons tous été en plein délire. Je ne sais pas si c’est le bon mot, mais c’est hallucinogène ! Mais depuis, c’est un peu le tourbillon. Le paddock est immense. Il y a un peu d’ambiance."

"Je pense que tout s’est bien passé. Les deux seules choses que je critiquerais seraient l’asphalte, il faut lui donner plus d’adhérence, et les heures de départ, il faut les avancer et ce serait un peu plus fluide. Je ne pense pas qu’il y ait une course après, je pense que c’est un week-end de repos."

Informé qu’en réalité, Las Vegas sera le début d’une triple course, Ricciardo n’y croyait pas : "Quoi ? C’est pas possible... D’accord. Je n’ai pas voté pour cela. Et maintenant que je sais cela, il faut qu’ils l’avancent, parce qu’on va se faire démolir, surtout en fin de saison. J’ai fait six courses et je le sens déjà. J’espère qu’ils pourront faire fonctionner quelque chose."

"Un niveau d’adhérence digne d’une F2"

Détaillant ce qu’il pense du circuit, l’Australien a expliqué qu’il manque totalement d’adhérence, et que les conditions doivent progresser en vue de la prochaine édition. Il estime que le circuit serait plus intéressant avec un meilleur asphalte.

"Certaines parties sont bonnes. Le plus important, c’est le niveau d’adhérence. C’est ce qui fait de Saudi un circuit très agréable à piloter. Oui, c’est rapide et c’est un circuit urbain, mais vous pouvez y lancer la voiture. Ici, on a l’impression d’être au dessus de la surface. On a l’impression d’avoir un niveau d’adhérence digne d’une F2."

"D’un côté, les gens diraient que c’est bien, qu’il faut se battre avec la voiture, mais ce n’est pas une sensation dont on tire beaucoup d’enseignements. Je pense que si l’adhérence était plus élevée, ce serait plus agréable. Je pense que le virage 3 serait proche de la sortie à fond, ce serait un virage assez sérieux. Il est plutôt bosselé."

Guanyu Zhou a connu une intense fatigue à Las Vegas. Le pilote Alfa Romeo F1 rappelle quant à lui que les activités médiatiques et commerciales rendent le début de week-end fatiguant en règle générale, mais que cela a été pire à Las Vegas.

"Je pense qu’en général, mon sentiment chaque week-end, et surtout ici, est qu’il y a beaucoup d’activité. Peut-être un peu extrême, surtout après la journée de jeudi ou de vendredi, peu importe comment on l’appelle. Ce n’est donc pas le week-end le plus facile pour tout le monde, pour tout le paddock ici, parce que nous ne dormons jamais beaucoup" note Zhou.

"Mais c’est la première course à Vegas. Je pense que l’année prochaine, ils envisagent de réduire un peu la journée du jeudi pour que nous puissions avoir un peu plus de temps avec les ingénieurs et toutes ces autres choses, plus de course que d’autres choses."

AlphaTauri

Alfa Romeo F1 Team - Sauber

Info Formule 1

Photos

Vidéos