Formule 1

La stabilité, la culture et le budget : les trois recettes du succès de Mercedes F1 pour Allison

Il précise que Mercedes a encore beaucoup à découvrir avec le DAS

Recherche

Par Alexandre C.

18 juillet 2020 - 12:21
La stabilité, la culture et le (...)

Lewis Hamilton a d’ores et déjà qualifié sa W11 de meilleure F1 jamais produite dans les usines Mercedes. Il faut dire que l’équipe allemande semble bien avoir l’avantage, et un net avantage, sur le plan de la compétitivité pure cette saison.

Mais comment expliquer le succès de Mercedes, d’année en année ? James Allison, le directeur technique, a été interrogé sur ce sujet, en conférence de presse au Hungaroring…

« Eh bien, nous avons eu un début d’année prometteur, mais n’oublions pas que nous n’avons encore couru que sur deux circuits. Je suppose que nous avons de la chance : nous avons été une équipe bien financée, une équipe stable, nous avons bénéficié d’un soutien solide de la part de notre société mère et d’un leadership constant. »

« Mais je pense que l’une des meilleures qualités de cette équipe, c’est une bonne culture. Et cette culture consiste à ne pas se reposer sur ses lauriers depuis le sommet de l’équipe jusqu’aux différents échelons, de sorte que chacun se sente impliqué dans la construction d’une voiture plus forte, nous fournissant l’environnement dans lequel nous pouvons construire cette voiture plus compétitive, rassemblant toutes les pièces de cette machine avec tant de rouages qu’est une équipe de F1 – et tout le monde joue son rôle dans la production de ce que vous voyez. Ce n’est pas un facteur unique, c’est le fait que toute une équipe a une bonne culture. »

La W11 est une machine qui a beaucoup évolué par rapport à sa devancière, au niveau de la carrosserie et des suspensions - le DAS n’étant que la partie émergée de l’iceberg. Que peut dire James Allison sur le développement de ce que Lewis Hamilton a donc qualifié de meilleure F1 jamais produite ?

« Eh bien, nous faisons les mêmes choses que nous ferions normalement et ce que chaque équipe dans la voie des stands fait, donc nous allons chercher de l’appui et de la puissance et une capacité à bien gérer les pneus. »

« Nous sommes passés par tout un processus depuis trois ou quatre saisons maintenant, d’une voiture rapide mais très nerveuse en 2017… pour comprendre pourquoi cette voiture était nerveuse, pourquoi elle avait des hauts et des bas. Nous l’avons compris et nous avons fait de cela une force, des armes, de 2018 à 2020, pour performer dans une fenêtre de fonctionnement beaucoup plus grande. »

Si le DAS ne joue que finalement assez peu dans l’avance de Mercedes, il s’agit d’un nouveau système, avec probablement un fort potentiel... James Allison le confirme, nous n’avons peut-être encore rien vu !

« Pour nous, c’est encore un tout nouveau système. La façon précise dont, où et quand nous en tirons le meilleur parti est, dans une certaine mesure, toujours une découverte pour nous, et la manière dont nous développons cet outil est toujours ouverte pour nous au fil des saisons. Ce n’est donc pas quelque chose de clos, et nous espérons en tirer davantage si nous pouvons en apprendre rapidement dans les courses à venir. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less