Formule 1

La règle du point pour le meilleur tour déjà critiquée à Melbourne

Les écuries B sommées de signer le meilleur tour en fin de course ?

Recherche

Par A. Combralier

14 mars 2019 - 09:27
La règle du point pour le meilleur (...)

Une règle nouvelle a été décidée, quelques jours avant le premier Grand Prix : le meilleur tour sera désormais récompensé d’un point, pour tout pilote finissant dans le top 10 (ceci, afin d’éviter des subites rentrées aux stands de mal classés dans le dernier tour).

Cette innovation est assez fraîchement accueillie dans le paddock.

« Cela bénéficiera à la troisième voiture la plus rapide, le plus souvent » estime un stratégiste qui a voulu garder l’anonymat. En clair, l’an dernier, cela signifie que Red Bull aurait signé bien des meilleurs tours.

« L’écart avec le milieu de grille est normalement si élevé, que la troisième équipe la plus rapide peut se permettre un changement supplémentaire de pneus, sans affecter son résultat. »

Max Verstappen, qui pilotera pour Red Bull-Honda, a compris à 100 % le message envoyé par la FIA.

« Cela peut signifier beaucoup de points. Cinq ou six meilleurs tours, c’est cinq ou six points en plus. »

Le son de cloche est le même pour Helmut Marko.

« C’est fait pour mettre en place des tactiques différentes » a estimé le Dr.

Red Bull va-t-elle alors, à elle seule, truster les meilleurs tours ? Ce n’est pas l’opinion de Beat Zehnder, le team manager d’Alfa Romeo. Mais son opinion n’est guère plus réjouissante : selon lui, les écuries B, comme Alfa Romeo et Haas, pourraient être ordonnées de faire le jeu de Ferrari en piquant un point à Red Bull…

« Imaginez seulement si un pilote Mercedes a le meilleur tour. Ferrari ne peut risquer un arrêt supplémentaire, mais Haas ou Sauber pourraient, si on leur demandait de passer des pneus neufs pour prendre ce point à Mercedes [et à condition de finir dans le top 10]. Mercedes pourrait aussi faire la même chose avec Racing Point ou Red Bull avec Toro Rosso. »

Il est à noter que cette règle bénéficierait donc aussi aux écuries de milieu de grille, et pourrait animer les fins de course. Quitte à rendre les fins d’épreuves « étranges » selon Robert Kubica.

« Malheureusement, cela nous ne concerne pas beaucoup pour le moment » regrette le pilote Williams – qui n’est pas une écurie B.

Le Polonais poursuit : « La règle pourrait mener à un effet domino : les pilotes rentreraient aux stands pour passer des pneus neufs, et pour signer le meilleur tour à la fin de la course. Donc ce point supplémentaire pourrait créer quelques scénarios étranges en fin de course. Soudainement, nous verrions des voitures rentrer. Cela dépendra, ce sera un peu un effet domino je pense. »

En revanche, la précision selon laquelle seul un pilote finissant dans le top 10 pourrait marquer ce point bonus, est davantage appréciée.

« C’est bien qu’ils aient au moins restreint cette règle » estime Daniel Ricciardo. « Donc vous auriez potentiellement quelque chose à perdre si vous alliez passer des pneus neufs. »

« Je n’y ai pas encore trop pensé. Nous verrons comment ça se passe. Je ne pense pas que ça décidera d’un championnat… ça pourrait, mais je ne pense pas. »

Sebastian Vettel est lui aussi modéré sur les conséquences de ce point bonus : « Je ne m’attends pas à beaucoup de changements. Nous verrons après quelques courses s’il y a un vrai changement. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less