Formule 1

La réduction à 3 jours des essais arrive ‘au pire moment’ pour Haas F1

Steiner déçu que ses rookies n’ont que très peu de roulage

Recherche

Par Alexandre C.

12 mars 2021 - 13:43
La réduction à 3 jours des essais (...)

Cette année, les essais en F1 sont réduits à trois jours à Bahreïn, pour des raisons de coût. Il est crucial donc de maximiser le temps de piste.

Or comme Mercedes vendredi matin, Haas a déjà raté une bonne partie du roulage avec un problème de boîte de vitesses sur la voiture de Mick Schumacher.

Avant cette matinée compliquée, Günther Steiner expliquait pourtant sa confiance dans la fiabilité de la nouvelle F1… Il faut dire que rien n’avait commencé de bon augure pour Haas, qui n’avait pu allumer ses systèmes moteur avant jeudi dernier.

« Le fait de ne pas avoir pu allumer la voiture avant cette semaine n’a pas été un handicap. Nous avons fait toutes les vérifications des systèmes à Banbury, mais nous n’avons pas pu allumer le moteur parce que nous n’avons pas pu faire venir les ingénieurs avec des horaires réalistes [avec la quarantaine]. Cela prenait trop de temps, donc nous avons décidé que c’était comme ça que nous allions le faire. »

« Et encore une fois, parce que c’est une voiture reportée l’an dernier, beaucoup de systèmes sont les mêmes. Dans une année normale, je ne prendrais pas le risque d’allumer le moteur la veille du premier tour. »

Günther Steiner s’alarme aussi du peu de temps de roulage qu’auront les deux rookies maison, Nikita Mazepin et Mick Schumacher, pour se faire à la nouvelle F1...

« D’un côté, les trois jours sont acceptables parce que ce n’est pas une voiture toute neuve - il y a beaucoup de pièces qui sont reportées. Cela a été fait pour contrôler les coûts, mais cela nous est arrivé au pire moment parce que nous avons deux nouveaux pilotes qui sont aussi des rookies. »

« Cela ne nous aide pas, mais il y a des choses que vous devez faire pour le sport : il ne sert à rien de crier "nous voulons plus" parce que ça a été une année difficile pour tout le monde financièrement, même pour les grandes équipes, donc je pense que c’était un bon compromis. »

« J’aurais préféré avoir six jours ? Bien sûr, mais ils ne sont pas là et nous devons simplement faire face. Essayons-nous de faire six jours de travail en trois jours ? Eh bien, nous essayons normalement de faire huit jours de travail en six ! On veut toujours en faire plus. Il y a toujours plus à tester. Si nous pouvions tester pendant un mois, nous trouverions toujours de nouvelles choses à tester, donc au final, vous faites le maximum. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less