Formule 1

La Racing Point cale à domicile, Renault attaque de nouveau sa légalité

9e, Stroll cherche où est passé son rythme

Recherche

Par A. Combralier

2 août 2020 - 18:42
La Racing Point cale à domicile, (...)

En cohérence avec les réclamations portées depuis le deuxième Grand Prix en Autriche, Renault a de nouveau porté réclamation auprès de la FIA, concernant la légalité de la Racing Point, après l’arrivée de ce Grand Prix. Le principe est toujours le même : viser la légalité des conduits de freins utilisés par la RP20, afin de déclasser les monoplaces roses du Grand Prix (et ce même si Lance Stroll n’aura marqué que deux points).

Une réunion qui a lieu en ce moment même (elle a commencé à 18h30) est en cours entre les officiels des deux équipes. Cette réunion est de pure forme, avant le jugement de la FIA (dans la foulée de l’audience) qui pourrait intervenir la semaine prochaine, avant le Grand Prix du 70e anniversaire. Mais un appel est quasiment acquis...

En attendant, le rythme de la Racing Point était réellement décevant en course. Lance Stroll a fini, à la régulière, derrière les McLaren et les Renault, et même derrière l’AlphaTauri de Pierre Gasly. La « 3e voiture » du plateau n’était que l’ombre d’elle-même. Mais pourquoi donc selon Lance Stroll ?

« Nous avons pu continuer notre série de points marqués à chaque course cette saison, mais je suis déçu de ne terminer que 9e, et nous devons en chercher les raisons. L’équilibre de la voiture était meilleur aujourd’hui et je m’attendais à ce que nous soyons plus compétitifs, mais nous avons reculé en course. Ce n’était pas notre jour aujourd’hui, alors maintenant nous devons nous concentrer sur le week-end prochain et nous assurer que nous revenons plus forts et que nous montrons ce dont la voiture est capable. »

« C’est dommage que Nico n’ait pas pu prendre le départ de la course car il a fait du bon travail ce week-end. »

Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie, lui évoque aussi une " après-midi difficile " pour Racing Point, qui n’avait engagé qu’une seule voiture, Nico Hülkenberg ayant été victime d’un problème moteur (ou de boîte de vitesses) avant même le départ. Un dimanche à domicile à oublier pour lui et son équipe.

« Un après-midi difficile - à commencer par un problème de moteur ou de boîte de vitesses, qui a fait que Nico n’a même pas pris le départ de la course. La première indication d’un problème est survenue lorsque nous avons essayé de faire démarrer la voiture pour aller sur la grille de départ. Il y a eu un blocage du groupe motopropulseur, une vis est tombée entre le volant moteur et l’embrayage de la boîte apparemment. Mais la cause est toujours en cours d’investigation. C’est dommage pour toute l’équipe après un tel effort pour faire monter Nico dans la voiture. »

« Avec Lance, nous avons été particulièrement malchanceux en ce qui concerne le timing de la voiture de sécurité, qui a également effacé tout l’avantage stratégique du départ en médiums. Ensuite, nous avons été coincés dans le train de voitures et nous avons eu du mal à maintenir notre rythme de course - certainement par rapport aux longs runs que nous avons faits vendredi. Nous devons comprendre où nous avons perdu aujourd’hui afin de pouvoir être plus forts la semaine prochaine. »

Nico Hülkenberg est revenu lui sur un dimanche encore plus spécial que prévu... mais n’a aucune amertume.

« C’est vraiment dommage que je n’aie pas pu prendre le départ de la course et je compatis avec l’équipe car ils ont tout fait pour me faire partir depuis la grille. Je suis très reconnaissant à tout le monde pour leur aide. Ce week-end, j’ai fait un grand saut dans le vide, mais j’ai apprécié l’occasion de travailler à nouveau avec l’équipe. Il aurait été formidable d’inscrire un bon résultat en récompense de tout notre travail. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less