La quatrième zone DRS à Melbourne est ’tactiquement intéressante’

Les pilotes de F1 donnent leur avis sur cette nouveauté

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 avril 2022 - 14:58
La quatrième zone DRS à Melbourne est (...)

Avec le nouveau tracé de Melbourne, la F1 a décidé de se pencher sur les zones de DRS, et en a ajouté une quatrième pour le Grand Prix d’Australie 2022. Valtteri Bottas est intrigué par cet ajout et a hâte de voir comment ces quatre zones et la gestion des deux points de détection offriront du spectacle.

"Je pense que cela va rendre la course tactiquement assez intéressante" a déclaré le pilote Alfa Romeo F1. "Quand vous vous battez avec d’autres pilotes, vous devez vous assurer que vous aurez l’avantage quand il s’agira vraiment du dépassement lui-même."

"Et surtout, si c’est une bataille vers la fin de course, vous devez choisir un bon timing. Cela rend les choses différentes d’une certaine manière, et il y aura des opportunités de dépassement. Donc je suis satisfait des quatre zones, c’est bien."

Son équipier, Guanyu Zhou, note que ces zones de DRS et les nombreux dépassements qu’elles proposeront seront aussi un défi au niveau de la batterie : "Gérer sa batterie est aussi une des clés, vous ne voulez pas en abuser et finir par attaquer sans que la manœuvre ne fonctionne."

"Mais je pense qu’avec le nouveau tracé, surtout avec la vitesse, ça n’aidera pas, mais avec notre nouvelle génération de voitures, c’est plus facile à suivre. Cela rend la course peut-être plus serrée ou plus compacte. Mais d’un autre côté, le DRS aide beaucoup."

Charles Leclerc s’est aidé du DRS et des zones de détection à Bahreïn et à Djeddah pour lutter contre Max Verstappen. Le pilote Ferrari espère pouvoir en faire de même à Melbourne afin de compenser le manque de vitesse de pointe face à Red Bull.

"C’est toujours assez délicat, mais j’essaie toujours de faire le meilleur travail possible et évidemment avec la faiblesse que nous avons avec la vitesse en ligne droite contre Red Bull, nous devons essayer de jouer intelligemment" indique le Monégasque.

"Nous avons vu cette stratégie lors des deux dernières courses avec le DRS, et je suis sûr que nous le verrons encore plus ici parce que toutes les lignes droites ont une zone DRS. Donc les dépassements seront présents, et être intelligent peut faire une grande différence ici."

Kevin Magnussen pense que la F1 a raison de tester de nouvelles solutions, comme cette quatrième zone de DRS : "Ils doivent en quelque sorte collecter des données sur la façon dont les dépassements se font sur différents circuits avec ces nouvelles voitures."

"Ensuite, ils pourront faire quelques ajustements pour la saison suivante, raccourcir ou rallonger les zones DRS, ou supprimer certaines zones ou autre. Je pense que les dépassements trop faciles sont également une mauvaise chose. Il faut un équilibre."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos