Formule 1

La puissance moteur de Ferrari inquiète Hamilton et Bottas à Shanghai

Hamilton n’écarte pas non plus les Red Bull pour la victoire

Recherche

Par A. Combralier

11 avril 2019 - 12:21
La puissance moteur de Ferrari (...)

Ferrari apparaît comme l’équipe favorite à Shanghai, principalement en raison de l’unité de puissance italienne. L’avantage de la Scuderia serait massif en lignes droites – autour de cinq dixièmes. Or, lorsque l’on sait que le circuit de Shanghai compte deux grandes lignes droites, dont l’une des plus longues de la saison, l’inquiétude chez Mercedes peut être compréhensible.

En 2014, Ferrari était largement derrière Mercedes au niveau de la puissance moteur ; cette fois-ci, c’est bien la Scuderia qui semble avoir une longueur d’avance.

« C’est impressionnant à voir » reconnaît Lewis Hamilton. « Cela signifie juste que nous allons pousser davantage d’autres domaines de la voiture pour essayer d’en tirer davantage. Mais notre confiance, notre attention et notre concentration ne se sont pas évanouies, je suis toujours très confiant dans notre capacité à extraire plus de la voiture le week-end. »

« Il ne s’agit pas que de la vitesse en lignes droites ; il s’agit aussi de la performance en virages, de la fiabilité, de la motricité, de votre manière d’aborder le week-end, de toutes ces choses. »

Lewis Hamilton estime donc que Mercedes peut rattraper ce retard en lignes droites dans d’autres domaines, notamment en virage.

S’agissant du circuit de Shanghai en lui-même, Valtteri Bottas apparaît un peu plus pessimiste.

« C’est une piste avec de très longues lignes droites, et la puissance en lignes droites est très importante ici. Nous savons que Ferrari sera solide, et j’espère que nous aurons nos propres forces dans d’autres domaines. »

« Rattraper quatre dixièmes de pure puissance en lignes droites, en travaillant sur le moteur, c’est très difficile en une saison. »

Lewis Hamilton partage la préoccupation de son coéquipier, et reconnait que Ferrari a progressé encore par rapport à l’an dernier.

« Rattraper ce retard de vitesse en lignes droites, ça ne se fait pas particulièrement rapidement. »

« On pourrait dire que Ferrari a un package plus solide que l’an dernier. Je ne pense pas que notre package soit pire, nous en avons un très bon aussi, mais ils ont véritablement progressé cette année. »

« Ferrari pourrait arriver ici avec une évolution et être encore plus rapide. J’espère que nous n’aurons pas à nous reposer sur notre fiabilité, et que la course sera bien plus serrée. En qualifications c’était OK lors de la dernière course, mais durant la course, il y avait un grand, grand écart de performance entre nous et eux. J’espère que ce sera plus serré ce week-end entre nous, parce que c’est un circuit formidable pour avoir une course géniale. Plus ce sera serré, mieux ce sera. »

« Pour le moment, ce n’est pas juste entre Sebastian Vettel et moi, clairement. Je ne vois aucun changement à cela dans un futur proche. Pour le moment, c’est au moins entre nous quatre et les Red Bull. »

C’est justement avec l’Allemand que Lewis Hamilton a croisé le fer lors du dernier Grand Prix ; le pilote Ferrari était parti en tête-à-queue. Le Britannique craint-il une autre confrontation musclée ce week-end ?

« Je ne rentre pas dans une bataille contre lui. J’apprécie courir roue contre roue avec tout le monde, peu importe qui est-ce. J’aborde chaque course avec la même mentalité, donc peu importe l’identité du pilote, s’il est de telle ou telle classe. Je l’approcherais exactement de la même manière. Ce n’est pas probablement pas une bonne question pour moi, il faudrait lui demander. »

Dans ses pronostics pour la victoire, Lewis Hamilton n’écarte pas les Red Bull… qui semblent en retrait depuis le début de la saison.

« On ne peut définitivement les écarter » rétorque Lewis Hamilton. « Les Red Bull ont démarré un peu plus lentement la saison, mais ils ont gagné la course ici l’an dernier, et ils finissent les courses de manière particulièrement solide, donc je pourrais anticiper quelque chose de similaire cette année. »

« En lignes droites, ils ont été vraiment bons. Alors qu’auparavant, ils avaient une voiture vraiment solide, et un moteur pas si fort, c’est l’inverse cette saison. Ils n’ont pas une voiture si forte que nous, mais il s’agit d’une équipe qui peut vraiment se développer à un rythme similaire que Ferrari et nous. »

Mercedes

expand_less