Formule 1

La presse italienne veut que Ferrari fasse de Leclerc son ’capitaine’

La gestion interne est toujours sur le fil

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 avril 2019 - 10:15
La presse italienne veut que Ferrari

Après trois courses dans cette saison 2019, la Scuderia Ferrari s’est déjà vue contrainte de donner trois consignes à ses pilotes. Une à Melbourne, une à Bahreïn, qui n’a pas été respectée, et une à Shanghai, qui a permis à Sebastian Vettel devant Charles Leclerc, mais a compliqué la course de ce dernier.

"S’il y a un homme à 30 millions et un homme à 2,5 millions, la hiérarchie est déjà claire" analyse Toni Vilander, consultant pour la télévision finlandaise, justifiant les consignes de Ferrari.

Mais la publication italienne Corriere della Sera ne voit pas cela sous cet angle : "Ce serait mieux que Ferrari comprenne enfin qu’ils ont engagé le bon pilote et que c’est Charles Leclerc. Maranello devrait retirer le brassard de capitaine à Vettel et le donner à Leclerc."

Selon Ralf Schumacher, qui est aujourd’hui consultant pour Sky Deutschland, Leclerc a été "sacrifié" par Ferrari, mais le Monégasque tempère : "Je n’irais pas aussi loin. Nous sommes une équipe et aujourd’hui, ça n’a pas fonctionné pour moi. Mais en tant qu’équipe, nous essayons de faire le meilleur travail possible."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less