La plupart des pilotes préfèrent sauver Spa plutôt que le Castellet

Sauf Gasly ou Alonso

Recherche

Par Alexandre C.

22 juillet 2022 - 14:19
La plupart des pilotes préfèrent (...)

La France ou la Belgique pourraient disparaître, toutes les deux, du calendrier 2023 de la F1, pour faire de la place à d’autres Grands Prix, notamment en Asie et en Amérique.

Le Paul Ricard et Spa réfléchissent à la mise en place d’une course tous les deux ans, en commun, pour sauver leur peau à plus long terme.

Mais s’il ne fallait garder qu’un seul circuit pour l’an prochain ? Serait-ce le Paul Ricard ou Spa ?

Interrogé sur ce sujet en terre varoise, le pilote Alfa Romeo Guanyu Zhou a fait preuve de diplomatie.

« Je veux dire, comme nous sommes en France, peut-être que j’irai au Grand Prix de France. Ce n’est vraiment pas à moi de décider. Je pense que la Formule 1 décidera elle-même où aller dans les prochaines années. Et c’est aussi une question de circuit, de contrat. Donc ce n’est pas vraiment à moi de décider. »

Nicholas Latifi estime que son plaisir de pilotage, cependant, est plus vif à Spa.

« Moi personnellement, j’ai beaucoup de plaisir à piloter à Spa, plus qu’ici au Paul Ricard, mais c’est une préférence personnelle. Mais pour ce qui est de savoir lequel reste sur le calendrier ou si c’est l’un ou les deux… Encore une fois, ce n’est pas à moi de décider. »

Pour Lando Norris, pour des raisons familiales en partie, le choix est beaucoup plus vite tranché.

« Oh Spa, facile. Je veux dire, ma mère vient de Belgique donc je suis à 50% flamand. C’est autant une course à domicile pour moi qu’à Silverstone d’une certaine manière. J’ai personnellement beaucoup plus de liens avec elle, bien sûr, et j’aime la piste et ainsi de suite, j’ai grandi pendant de nombreuses années en allant en Belgique et en passant beaucoup de temps là-bas avec ma famille. Donc, la Belgique pour moi. »

Le francophone Charles Leclerc préfère tout de même aussi Spa pour des raisons de pilotage... mais le Paul Ricard pour son histoire personnelle.

« Je ne sais pas, pour le caractère de la piste, Spa, aussi pour moi. Je veux dire, je préfère Spa comme piste. Mais ici, j’ai ces connexions. J’ai commencé le karting à une heure d’ici. Donc oui, difficile à dire. »

Sebastian Vettel appuie les éloges sur le pilotage à Spa quant à lui... et tacle au passage le Paul Ricard.

« Spa, parce que le circuit est incroyable et ce serait dommage de le perdre. Mais pour être juste, évidemment, ce circuit [le Paul Ricard] n’est pas si excitant, je ne pense pas que beaucoup de pilotes soient de grands fans, du moins derrière la caméra. Mais en France, la foule a été une bonne surprise. 2019 a été incroyable. L’ambiance que vous pouvez vraiment sentir est là et les gens sont très excités et je m’attends à une grande course cette année. Ce serait dommage, mais on pourrait peut-être la déplacer ailleurs en France ? Il y a des pistes passionnantes. »

Les ’Français’ Gasly et Alonso votent pour la France

Chez le Français Pierre Gasly, on s’estime partial en faveur du Paul Ricard... mais le pilote AlphaTauri n’aimerait pas perdre Spa non plus !

« Eh bien, je suis partial. Vous demandez à un pilote français ce qu’il veut entre son propre Grand Prix ou le Grand Prix de Belgique. J’aime la France, je veux courir dans mon pays devant mes fans et mes supporters et je soutiendrai toujours ce Grand Prix avant tout autre. Je pense que ce qui est triste, c’est que d’un autre côté, Spa est probablement mon circuit préféré. J’ai grandi en regardant la F1 s’y dérouler presque chaque année et c’est un si beau circuit, ce sera une perte, une perte pour nous, les pilotes de Formule 1. C’est sûr que la France sera ma priorité, mais nous serons tristes de perdre Spa aussi. »

Fernando Alonso est lui aussi pour garder le Paul Ricard pour des raisons... contractuelles ?

« Je dirais aussi la France. Je veux dire, je cours pour Alpine, une équipe française et j’ai... »

« C’était tellement authentique ! » rit alors Pierre Gasly.

Et Fernando Alonso de poursuivre : « J’ai de toute façon un lien très fort avec la France. J’ai gagné le championnat avec Renault et, oui, je vis à Monaco donc c’est beaucoup plus pratique de venir au Paul Ricard. Donc oui, la France. Les deux endroits me rappellent de bons souvenirs, même en WEC. Mais comme je l’ai dit, vous savez, par deux ou trois facteurs, je choisirais toujours la France. »

Lewis Hamilton s’essaie lui à une réponse prudente.

« Honnêtement, je ne suis pas vraiment... Ça ne me dérange pas, pour être honnête. Je dirais que Spa a l’histoire, il a probablement eu dans le passé la plus grande foule, mais ils ont juste fait des modifications ici aussi, donc la course est probablement un peu mieux là-bas. Mais ce sont deux grands circuits et c’est aussi une belle région du monde. Donc je ne vois pas nécessairement de raison de perdre l’un ou l’autre. »

Quant à Mick Schumacher, il en profite pour replacer son désir, faire revenir l’Allemagne au calendrier F1 ! Ce qui arrivera sans doute avec l’arrivée de Porsche et Audi.

« Oui, j’ai l’impression qu’on devrait y inclure un Grand Prix d’Allemagne. Mais oui, Spa est beaucoup plus proche de chez moi que le Grand Prix de France. Ouais, je choisirais probablement Spa, mais je mettrais probablement un Grand Prix d’Allemagne. Nordschleife, ouais. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos