Formule 1

La philosophie du ‘let them race’ enterrée en Autriche ? Horner s’interroge…

Il craint que des pilotes se jettent dans les graviers volontairement

Recherche

Par Alexandre C.

6 juillet 2021 - 08:01
La philosophie du ‘let them race’ (...)

C’est au Grand Prix d’Autriche d’il y a deux ans, en 2019, que la FIA avait avalisé l’apparition d’une nouvelle philosophie sur les combats roue contre roue, soit le ‘let them race’, afin de justifier la non-sanction de Max Verstappen, sur son dépassement sur Charles Leclerc.

Mais cette philosophie est-elle toujours d’actualité, alors que sur ce même Red Bull Ring, au dernier Grand Prix, Sergio Pérez (deux fois) comme Lando Norris ont été sanctionnés de 5 secondes de pénalité pour avoir forcé un autre pilote à sortir de la piste (un peu comme Max Verstappen sur Charles Leclerc…) ?

Ces pénalités en Autriche ont été vues comme un recul en arrière, par Lando Norris bien sûr, mais aussi par Christian Horner, qui estime que le pilote McLaren avait été injustement sanctionné pour cet incident du premier tour.

« Vous ne voulez pas avoir l’équivalent de footballeurs qui plongent d’eux-mêmes [pour simuler une faute], je pense que nous devons éviter cela » juge ainsi aujourd’hui Christian Horner, revenant sur ces trois incidents. »

« Donc oui, je pense que les pénalités étaient un peu sévères et cela va un peu à l’encontre du mantra "let the race" que nous avons défendu ces dernières années. »

Pour Christian Horner, les pilotes qui tentent de dépasser à l’extérieur, comme Sergio Pérez sur Lando Norris, doivent assumer le risque d’être jetés dans les graviers - c’est la même explication que donnait Lando Norris hier !

« Je sais que c’est incroyablement difficile, parce que nous parlons de ces choses très souvent, et c’est difficile pour le directeur de course, mais j’ai eu le sentiment que peut-être les incidents que nous avons vus auraient pu être plus des incidents de course sans mériter des pénalités. »

« L’incident entre Checo et Lando, c’est de la course. Vous passez par l’extérieur, vous prenez le risque, surtout quand vous n’êtes pas en position d’être devant. »

« Mais je pense que la FIA, après avoir accordé cette [première] pénalité, ne pouvait pas ne pas accorder une pénalité pour un mouvement très similaire avec Charles. »

« Ces gars ont couru en karting depuis qu’ils sont enfants, et ils savent que si vous passez par l’extérieur, vous prenez un risque, surtout si vous n’êtes pas devant. »

Christian Horner blâme-t-il alors Sergio Pérez pour avoir tenté un dépassement osé à l’extérieur ?

« Il savait qu’il allait être très difficile de dépasser Lando, parce qu’il était si rapide en lignes droites. Il essayait de faire le mouvement rapidement, et évidemment c’était dommage à ce moment-là de perdre votre position en piste face aux Mercedes. »

La remontée du Mexicain a été enfin pénible dans le peloton, ce que Christian Horner relativise.

« Il a ensuite pris deux autres pénalités avec Charles. Mais je pense qu’une fois qu’il a réussi à dépasser Daniel [Ricciardo] et à se mettre à l’abri, il a conduit incroyablement bien. Il est resté concentré et a gagné 10 secondes sur Daniel à la fin de la course. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less