Formule 1

La peur du coronavirus va dicter le rythme de la F1 en Autriche

Des équipes pourraient se retirer en cas de contagion

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 juin 2020 - 11:37
La peur du coronavirus va dicter le (...)

La F1 se pare aux pires scénarios possibles pour la reprise, et c’est pour cela que de nombreux protocoles liés au Covid-19 ont été mis en place. Néanmoins, Ferrari juge qu’en cas d’un trop grand nombre de cas de coronavirus lors des courses, l’équipe pourrait être contrainte de se retirer.

"Dans le cas où quelqu’un a des symptômes, comme je l’ai dit, cette personne sera immédiatement testée sur le circuit" explique Laurent Mékies, directeur sportif de la Scuderia. "Nous avons ce système pour isoler le nombre minimal de gens qui ont été en contact avec cette personne, et sur cette base, nous déciderons si nous continuons ou non."

"La décision sera faite quant à la possibilité d’opérer avec un maximum de sécurité, peut-être avec des remplacements depuis Maranello. Si ce n’est pas possible, nous ne serons pas à même de poursuivre."

Helmut Marko admet que ce risque est ce qui pousse Red Bull à ne prendre aucun risque : "Tout le monde est nerveux face à cette première course. Personne ne veut prendre le moindre risque. Même chez Red Bull, nous avons annulé toutes les communications et activités commerciales prévues."

Robert Kubica sera pilote en DTM cette année mais pourrait être appelé chez Alfa Romeo dans le cas où un titulaire tombe malade, ou si Antonio Giovinazzi est appelé chez Ferrari pour un remplacement.

"Si je suis appelé sur le circuit, je serai là" assure le Polonais. "Combiner les programmes F1 et DTM sera difficile, mais nous essaierons de faire de notre mieux pour les deux séries. Nous sommes dans une situation que personne n’a prévu."

Red Bull

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less