La perte du titre pour Hamilton a également coûté de l’argent à Bottas

Il était aussi inclus dans le schéma des bonus

Recherche

Par Olivier Ferret

27 janvier 2022 - 11:06
La perte du titre pour Hamilton a (...)

Valtteri Bottas admet que la défaite de Lewis Hamilton aux championnats du monde l’an dernier lui a également coûté beaucoup d’argent.

"Vous avez raison, j’ai perdu gros en un tour !" a souri le Finlandais lorsqu’il a été interrogé sur les bonus d’équipe perdus qui sont payés par l’équipe Mercedes F1 pour toutes les victoires et titres mondiaux.

"Certains bonus sont liés à certaines réalisations, et je suis aussi inclus. Comme Lewis l’aurait été si j’avais remporté le titre," a-t-il confirmé, bien qu’il ait refusé de révéler plus de détails sur le système de bonus de Mercedes.

"Heureusement, je n’avais pas eu de paye en avance à rembourser. Mais c’est comme ça, parfois tu gagnes, parfois non."

Mais alors que la prime perdue peut être un gros problème pour de nombreux employés de Mercedes, Bottas admet qu’il a gagné suffisamment d’argent dans sa carrière en Formule 1 jusqu’à présent pour ne pas avoir à s’inquiéter.

"Je ne le mesure pas vraiment comme ça mais à un moment donné, il est arrivé un moment où il n’y avait plus besoin de regarder le solde bancaire."

"L’argent est bien sûr un élément important en Formule 1, mais je me souviens d’où je viens et j’ai plutôt bien réussi grâce à cela."

Mercedes a même offert à Bottas le cadeau parfait lors de sa récente fête d’adieu - la W08 qu’il a conduite pour la première fois pour l’équipe en 2017.

"C’était une grosse surprise et un beau cadeau. Malheureusement, je n’ai nulle part où la mettre."

"J’ai été étonné quand j’ai vu ce qu’ils avaient organisé pour moi - des feux d’artifice et de la musique. J’ai réalisé qu’ils appréciaient ce que j’avais fait avec l’équipe."

Bottas sait maintenant qu’être le coéquipier de Lewis Hamilton chez Mercedes est un travail plus difficile que la plupart ne l’imaginent.

"Je me souviens que Lewis et Nico (Rosberg) se sont battus si fort l’un contre l’autre et c’est même devenu un peu politique. Mais quand je suis arrivé chez Mercedes, je me suis demandé pourquoi Nico s’arrêtait comme ça. Mais maintenant je peux m’identifier à lui. Je peux dire par expérience que ce n’est pas facile."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos