La performance de Mercedes F1 à Miami est ’inacceptable’ selon Wolff

Hamilton n’a même pas passé la Q2

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 mai 2023 - 09:33
La performance de Mercedes F1 à (...)

Les difficultés rencontrées par Mercedes F1 durant les qualifications du Grand Prix de Miami ne passent pas pour le patron Toto Wolff.

Si George Russell est allé en Q3, il n’a pris que la sixième place sur la grille de départ à près d’une seconde du poleman Sergio Perez. Lewis Hamilton, quant à lui, a été sorti dès la Q2 et s’élancera seulement 13e de la course floridienne.

"Cela fait 12 mois que nous nous sommes rendus à Miami pour la première fois et notre performance est pire que je ne le pensais," a déploré Wolff.

"La voiture est à peine meilleure qu’en 2022. Nous avons un peu de rebond dans la ligne droite, et c’est la seule chose qui est meilleure que l’année dernière. La voiture n’est pas assez rapide et nous ne comprenons pas pourquoi. Notre voiture peut terminer première ou deuxième d’une séance d’essais mais, lors de la suivante, n’être que sixième et 13e. C’est tout simplement inacceptable."

"En fin de compte, la voiture que nous avons aujourd’hui manque tout simplement de performance - et nos problèmes s’aggravent à partir de là. La fenêtre de fonctionnement est très étroite et les pilotes sont sur le fil du rasoir. Lorsqu’elle est bonne, nous pouvons réaliser de bonnes performances. Si elle est mauvaise, nous avons du mal et c’est ce qui s’est passé en qualifications."

"Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une sixième place sur la grille alors que c’est seulement grâce au drapeau rouge, notre vrai niveau était probablement encore en retrait de cela. Je n’éprouve aucun plaisir à terminer sixième, huitième ou septième. Et même si j’avais terminé cinquième, je n’aurais pas pris de plaisir non plus parce que c’est un manque de compréhension de ce qui fait de cette voiture un si mauvais outil de travail."

"Notre manque de performance a été accentué par la densité de tout le peloton derrière la Red Bull. A certains moments, il y avait presque dix voitures en moins de deux dixièmes - et cela signifie que chaque détail compte. En Q2, nous avons essayé de donner aux pilotes la meilleure position sur la piste, mais nous avons commis une erreur. On pouvait voir dans le premier secteur de Lewis que les pneus n’étaient tout simplement pas là, et cela lui a finalement coûté la chance de passer en Q3."

"Nous allons maintenant voir ce que nous pouvons faire en course et essayer de récupérer nos positions de départ. Il y avait quelques signes d’un meilleur rythme avec beaucoup de carburant, mais nous ne devrions pas aborder cette épreuve en espérant des miracles. La lutte pour les points sera rude."

Du mieux à venir pour le retour en Europe ?

Mercedes F1 devrait normalement introduire une W14 fortement évoluée lors du prochain Grand Prix de la saison à Imola. Toto Wolff pense-t-il que cela donne de quoi espérer à l’équipe allemande ? La prudence est visiblement de mise.

"Je pense que ce que nous essayons de faire avec cette évolution, c’est de créer une nouvelle base de référence pour éliminer les points d’interrogation et les variables de l’équation, par exemple au niveau de la suspension avant."

"Nous étudions également des solutions plus conventionnelles que d’autres pour le châssis, qui créeront un flux d’air différent. Pour moi, il s’agit presque d’une remise à zéro de ce qui aurait été un bon départ il y a 12 mois, puis d’essayer d’ajouter de la performance. Mais pour l’instant, c’est juste un manque de compréhension de la voiture."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos