Formule 1

La pénalité de Russell n’occulte pas les progrès de Williams F1

Un bon rythme malgré des réglages course

Recherche

Par A. Combralier

1er août 2020 - 20:02
La pénalité de Russell n’occulte pas (...)

Solide 14e temps des qualifications, George Russell a pourtant écopé d’une pénalité de 5 places sur la grille, qui le repoussera au 19e rang en course demain.

Le champion de F2 s’est expliqué sur cet incident fâcheux…

« J’ai vu le drapeau jaune, j’ai levé le pied, j’ai eu l’impression de contrôler complètement la voiture. J’ai définitivement perdu quelques dixièmes. Je sais que j’ai été plus rapide dans ce tour, mais le moteur était en marche, j’avais un nouveau train de pneus, la piste était bien gommée, donc c’est normal que vous ne fassiez que progresser même s’il y a un drapeau jaune. J’avais l’impression d’en avoir fait assez. »

Pour autant, la satisfaction est au rendez-vous pour le jeune pilote sur le plan de la performance pure, alors que Williams a privilégié les réglages de course.

« Nous devons être satisfaits de nos performances. Cela fait maintenant trois courses d’affilée que nous avons été plus rapides le samedi et plus lents le dimanche, et nous avons donc essayé de régler davantage la voiture pour le dimanche, et j’ai donc été assez surpris de la performance que nous avons eue aujourd’hui. La voiture était très bien, c’était vraiment amusant de rouler sur la piste. Une fois en Q2, nous en voulons toujours plus, mais notre objectif réaliste était de dépasser les Haas et les Alfa, parce que l’équipe suivante, AlphaTauri, était trop en avance. J’ai été satisfait du travail que j’ai fait, et nous verrons ce qui se passera demain. »

Nicholas Latifi a lui connu des qualifications plus complexes : tête-à-queue en Q1, dernière place finale... Et pourtant, sa Williams valait mieux, le Canadien le sait.

« Nous avons fait un grand reset avec la voiture du jour au lendemain pour être plus compétitifs. La voiture était bien mieux au niveau du ressenti et j’avais beaucoup plus confiance en moi. Je suis très déçu de moi-même et de l’erreur que j’ai faite dans mon dernier tour. J’ai été trop gourmand sur l’accélérateur. Je pense que si j’avais vraiment fini mon tour, j’aurais probablement pu faire un tour assez bon pour la Q2, George a montré que c’était possible. Ce week-end, nous avions des doutes sur le potentiel de la voiture en qualification par rapport à ce qui s’est passé à Budapest. Cela montre donc que les progrès sont toujours valables et peuvent être confirmés d’une piste à une autre. Il y a des signes positifs, je suis juste un peu frustré de mon côté du garage. »

Dave Robson, l’ingénieur de course en chef chez Williams, retient un « bon rythme » de la Williams en qualifications.

Il confirme les progrès de Williams en qualifications, même avec des réglages de course.

« Nous avons essayé de rééquilibrer notre rythme de qualification et de course ce week-end, ayant récemment trouvé les courses un peu plus difficiles que les qualifications. Nous verrons demain si nous avons fait des progrès à cet égard. »

« Quoi qu’il arrive demain, les deux pilotes ont bien travaillé aujourd’hui, George a montré un rythme soutenu tout au long de la journée. Le rythme de la voiture continue de s’améliorer et notre capacité à adapter les réglages est de bon augure pour le reste de la saison, en particulier lorsque nous attendons avec impatience le prochain triple-header qui débutera à Spa dans quelques semaines. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less