Formule 1

‘La machine Mercedes’ manipule les médias selon Horner

Red Bull, une PME qui aurait du mal à lutter face au géant allemand ?

Recherche

Par Alexandre C.

10 décembre 2021 - 18:29
‘La machine Mercedes’ manipule les (...)

Christian Horner avait d’ores et déjà affirmé, à Djeddah, que Max Verstappen était injustement traité par les commissaires, avec un manque de constance qui serait évident le concernant de la part de la FIA.

Le patron de Milton Keynes en a remis une couche dans le paddock d’Abu Dhabi, en expliquant aussi l’origine, selon lui, de ce mauvais traitement. Bien évidemment, les coupables seraient… Mercedes, Toto Wolff et Lewis Hamilton, qui placeraient une immense pression sur Max Verstappen, en s’appuyant sur leur énorme caisse de résonance médiatique. La faute aux médias et à l’influence de Mercedes, en somme…

« Lewis est sept fois champion du monde, c’est le pilote le plus titré de tous les temps, il a un statut évident dans le sport et ce qu’il dit a beaucoup de poids. »

« Je pense qu’il a utilisé tous les outils à sa disposition pour mettre Max sous pression cette année. C’est un animal compétitif - on ne devient pas sept fois champion du monde sans être un compétiteur comme lui. »

« Et il est soutenu par la machine médiatique de Mercedes qui a placé une énorme pression sur Max. »

Et Christian Horner de donner un exemple du " récit " que voudrait installer Mercedes : quand Lewis Hamilton a traité le Néerlandais de " fuc... crazy " en course à Djeddah.

« Nous sommes une équipe de coureurs, nous allons courir, nous avons un pilote phénoménal qui s’est donné à fond cette année, et cela a été intense sur la piste et en dehors. Je songe à la narration de cette dernière semaine avec ce scénario "Mad Max", Lewis le traitant de fou - il y a eu une narration très claire. »

Pour autant, Max Verstappen n’est-il pas apte à gérer toute cette pression selon Christian Horner ?

« Ce qu’il faut retenir avec Max, c’est que c’est un jeune homme. C’est un jeune de 24 ans qui conduit avec courage, avec passion, avec compétence, avec détermination, et c’est juste un gars qui vit son rêve, qui fait son travail. »

« Et il est confronté non seulement à Lewis mais aussi à une énorme machine, Mercedes-Benz. Tout le mérite lui revient pour la façon dont il a géré cette pression cette année et il ne s’est pas laissé entraîner, il a juste fait son travail et il n’a pas changé de Bahreïn à l’Arabie Saoudite, son approche ou sa façon de courir. »

Christian Horner évoque donc le soutien, contre Max Verstappen et Red Bull, d’une machine énorme comme Mercedes - certes. Mais Red Bull n’est-elle pas aussi une multinationale puissante et à succès ?

« Eh bien pas vraiment - si vous pensez à la taille de Mercedes au niveau mondial, elle doit être l’une des plus grandes entreprises automobiles du monde. Le pouvoir qu’ils exercent auprès des médias du monde entier nous rend insignifiants en comparaison. Comme Lewis Hamilton l’a dit, nous ne sommes qu’une entreprise de boissons énergétiques qui fait de la course. »

« Donc non, Mercedes - Mercedes Formula 1 Team - est devenue une machine au cours des sept ou huit dernières années, pendant leur période de domination, et a évidemment le poids et la puissance de la société mère derrière elle, parce que je ne peux pas croire qu’il soit particulièrement confortable d’être battu par un fabricant de boissons énergisantes en tant que constructeur majeur. Cela n’a jamais été facile, nous le savons - on nous l’a dit très clairement. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less