La hiérarchie pourrait évoluer toute la saison selon Mercedes F1

Au rythme des évolutions apportées par les équipes

Recherche

Par Paul Gombeaud

4 mars 2022 - 15:26
La hiérarchie pourrait évoluer toute (...)

A la suite des trois journées d’essais de Barcelone, nous avons pu avoir un premier aperçu des forces en présence, bien que les temps enregistrés ne soient pas encore significatifs à ce stade de la saison.

Ferrari et McLaren ont par exemple laissé une très bonne impression en Espagne, au point que George Russell estimait que ces deux équipes étaient pour le moment devant Mercedes dans la hiérarchie actuelle.

Dans une vidéo détaillant les caractéristiques de la nouvelle W13, Mike Elliott et Hywel Thomas, qui sont respectivement directeur technique et directeur de la performance moteur chez Mercedes F1, ont expliqué que la hiérarchie serait probablement amenée à évoluer en cours de saison selon les évolutions apportées par les différentes écuries.

"En conjonction avec le changement de réglementation, nous avons beaucoup moins de passages en soufflerie que par le passé, et moins de passages en CFD (Computational Fluid Dynamics)," a déclaré Elliott.

"Je m’attends donc à ce que la plupart des équipes réalisent qu’elles ont encore beaucoup de développements à apporter, et que nous verrons beaucoup d’évolutions en conséquence. Parce que ces voitures sont nouvelles et si différentes, nous devrions également voir des correctifs au niveau de la fiabilité, ce qui représentera beaucoup de travail."

Thomas s’attend lui à ce que la hiérarchie varie au rythme des évolutions apportées par les uns et les autres.

"Si tout le monde se développe à une vitesse différente, et si chacun fait son travail en soufflerie, il se pourrait que la voiture qui soit la plus rapide en début de saison se retrouve loin de la tête en fin d’année," a expliqué Thomas.

"Au fur et à mesure que des évolutions seront amenées, la voiture la plus rapide sera peut-être différente à chaque fois."

Elliott pense quoiqu’il en soit qu’il ne faudra pas s’arrêter aux temps enregistrés lors des essais de Barcelone et de Bahreïn.

"Je pense qu’il est très difficile d’affirmer qui est le plus rapide en se basant sur les essais hivernaux," poursuit Elliott.

"Selon la stratégie de développement de chacun, je pense que certains se demanderont : ’Faut-il apporter des évolutions pour les seconds essais ? Ou pour la première course ? Ensuite, que faire durant la saison ?’ Je crois que c’est ce qui fera la différence."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos