Formule 1

La grille inversée ? Du grand n’importe quoi pour Vettel et Hamilton !

Charles Leclerc est du même avis, Pierre Gasly est plus ouvert

Recherche

Par A. Combralier

21 septembre 2019 - 19:17
La grille inversée ? Du grand n'importe

Pour pimenter les week-ends de course, la F1 envisage très sérieusement de remplacer le système de qualifications actuels par un système de « courses qualificatives ».

Mais comment serait décidé l’ordre de départ d’une course qualificative ? Non pas en organisant une autre course qualificative bien entendu… mais la F1 envisage que le leader du championnat du monde parte en dernière position lors de cette mini-course, tandis que la lanterne rouge – Robert Kubica aujourd’hui – partirait en « pole ».

Comme nous vous le rapportions plus tôt aujourd’hui, cette idée pourrait être testée lors de trois Grands Prix l’an prochain, avant d’être éventuellement entérinée.

Les pilotes n’ont pas tardé à réagir, et leur avis est pour le moins tranché…

« C’est un total f… de gueule pour être honnête » a lancé Sebastian Vettel. « Si vous voulez améliorer des choses, vous savez très clairement comment faire : rapprocher les performances du plateau. Donc c’est juste un pansement. Je ne sais pas quel génie est arrivé avec cette idée, mais ce n’est pas la solution. C’est totalement la mauvaise approche. »

Lewis Hamilton – que ce nouveau système n’arrangerait guère – est du même avis que son homologue de Ferrari.

« Je ne sais vraiment pas quoi dire à ce sujet. Les gens qui ont proposé cette idée ne savent vraiment pas de quoi ils parlent. »

Charles Leclerc, le poleman de Singapour, se dit quant à lui « beaucoup plus heureux de partir premier. »

« Je ne pense pas que ce soit la solution pour la F1. Le mieux, ce serait de permettre au meilleur de gagner et de commencer à la meilleure position possible, sans cette grille inversée. »

« C’est du non-sens » surenchérit Max Verstappen. « Je ne vois pas l’intérêt. Vous devriez avoir une chance équitable de réaliser les meilleures qualifications possibles et de partir là où vous méritez de partir. Je n’aime pas cette idée, je pense que c’est une connerie. »

Pilote de milieu de grille, Pierre Gasly est un peu plus mesuré dans son langage, et se montre d’ailleurs plus ouvert que Sebastian Vettel, Lewis Hamilton ou Charles Leclerc.

« J’aime le format actuel, avec la Q1, la Q2 et la Q3, c’est un défi formidable pour les pilotes de vraiment boucler un tour. C’est une bataille, pour savoir qui est le plus rapide sur un tour. Ce serait dommage de perdre ce format de qualifications, qui est vraiment une partie excitante du week-end. »

« Mais si cela améliore franchement le spectacle, pourquoi pas ? Nous verrons. »

« Mais il faut plus se concentrer selon moi sur les voitures en elles-mêmes, pour nous permettre de faire davantage la course avec – il faut que nous puissions nous suivre, et donc il faut alléger les voitures et rendre les pneus plus robustes. Il faut vraiment se concentrer sur cela, au lieu de penser à changer un format qui est déjà assez excitant. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less