Formule 1

La ’fusée’ Norris arrive à Bakou en pleine euphorie, Ricciardo en plein doute…

Situations inverses chez McLaren F1

Recherche

Par Alexandre C.

1er juin 2021 - 14:57
La ’fusée’ Norris arrive à Bakou en (...)

Lando Norris n’en finit plus de surperformer chez McLaren F1 : encore lors du dernier Grand Prix à Monaco, le Britannique a signé un podium, le deuxième de son année, ce qui lui a permis de reprendre sa 3e place au classement pilotes, devant Sergio Pérez et Valtteri Bottas !

A Bakou, la McLaren pourrait être un « fusée » selon les prédictions de Carlos Sainz et de Max Verstappen. Alors, Lando Norris peut-il viser un deuxième podium en deux courses ?

« C’était un sentiment formidable d’être sur le podium à Monaco après un week-end bien exécuté par l’équipe. Nous cherchons à maintenir cette dynamique positive alors que nous nous dirigeons vers Bakou. Je suis impatient de sauter dans la voiture et de courir sur un autre circuit urbain pour une deuxième course consécutive. Bakou est une course unique avec un mélange de longues lignes droites et de virages lents qui en font un défi excitant à maîtriser. C’est aussi imprévisible car vous avez toujours le sentiment qu’il y aura des opportunités, donc nous devrons être prêts à en tirer le meilleur parti si elles se présentent. »

« Nos concurrents, qui restent proches de nous, nous offrent de belles batailles sur la piste. Nous devons continuer à pousser pour tirer tout ce que nous pouvons de la voiture et éviter les problèmes, car il y a peu de place pour l’erreur sur les circuits urbains. La clé pour nous est de trouver de la régularité tout au long du week-end pour pouvoir repartir avec un bon nombre de points dimanche. »

Daniel Ricciardo lui a en revanche la tête au fond du trou monégasque : en effet l’Australien a fini à un tour de son coéquipier en course à Monaco... Il peut et doit rebondir dès ce week-end à Bakou au risque de plonger dans une spirale négative infernale !

« Monaco n’était pas mon week-end mais je cherche à rebondir. Il a été important de prendre le temps de se réinitialiser et de se recentrer avant de se rendre à Bakou. L’équipe et moi avons travaillé dur dans le simulateur pour comprendre, analyser et identifier les domaines clés que nous devons améliorer. Nous savons que la voiture a un bon potentiel, nous avons juste besoin de mettre toutes les pièces ensemble pour le débloquer. Il y a toujours cet élément d’adaptation à une nouvelle voiture qui, j’en suis sûr, viendra avec le temps et le kilométrage derrière le volant. Je vais continuer à travailler, à m’appuyer sur les progrès réalisés au Portugal et en Espagne et à essayer de me sentir en harmonie avec la voiture. »

« Bakou est un circuit de rue vraiment cool et l’une de ces courses où tout peut arriver. Le circuit est connu pour avoir l’une des plus longues lignes droites du calendrier, avec trois voitures pouvant rouler côte à côte à l’entrée du premier virage. J’espère que nous pourrons mettre la voiture dans la bonne fenêtre de fonctionnement dès le départ vendredi et avoir un week-end solide. »

Après l’euphorie de Monaco, Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, ne veut pas lui relâcher la pression ni prendre un bon résultat pour acquis. Du reste le succès de Monaco ne garantit rien à Bakou, circuit très différent du précédent...

« Nous continuons à faire un bon début de saison grâce au travail acharné de toute l’équipe tant à l’usine que sur la piste aux côtés de nos collègues de Mercedes HPP. Cependant, nous devons rester concentrés et chercher à consolider nos performances un week-end de course après l’autre. Il est crucial que nous restions au top de la fiabilité, que nous prenions les bonnes décisions et que nous tirions le maximum de notre package pour rester dans la lutte serrée avec nos concurrents. »

« C’est formidable de retourner à Bakou. En comparaison avec Monaco, Bakou a des caractéristiques très différentes qui en font un défi différent ce week-end. Le contraste avec Monaco, c’est qu’il y a une ligne droite inhabituellement longue pour un circuit urbain, avec de nombreux virages lents qui présenteront des opportunités et des défis pour les équipes. Trouver l’équilibre optimal pour obtenir le meilleur de la voiture sera essentiel. La nature générale des circuits urbains ne laisse aucune marge d’erreur. Nous sommes prêts à aller courir et à nous battre pour de bons points ce week-end. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less