Formule 1

La frénésie du calendrier F1 sera difficile à endurer selon Abiteboul

Mais c’est pour le bien du sport !

Recherche

Par A. Combralier

29 juin 2020 - 08:31
La frénésie du calendrier F1 sera (...)

8 courses en 10 semaines : jamais la F1 n’aura connu un calendrier aussi resserré. Mais bien évidemment, la saison qui commencera au Red Bull Ring dimanche prochain est très particulière et justifie, après des mois de pause, une telle frénésie.

Alors que la deuxième moitié de saison pourrait aussi poursuivre sur le même rythme, ce rythme aura des conséquences très concrètes pour les mécaniciens allant de course en course : mesures sanitaires obligent, ils ne verront pas leurs familles pendant de longues semaines.

Mais pour Cyril Abiteboul, le dirigeant de Renault F1, le sport n’avait pas le choix pour assurer au maximum la tenue de 8 courses, seuil nécessaire pour qu’un titre mondial soit décerné.

« C’est probablement un lourd prix à payer, mais le bon, pour qu’une saison ait lieu, une saison qui aura toutes les chances d’être appelée championnat en vertu du règlement et du code sportif, mais qui offrira aussi un certain contenu. »

« Après une période qui a été exigeante pour tout le monde, ce sera une période difficile pour tous les mécaniciens, les ingénieurs qui devront quitter leur famille pendant près d’un mois, puis un autre mois quand nous entrerons dans la phase suivante, et probablement plus tard dans la saison… cela va être difficile. »

« C’est un lourd prix à payer, mais nous savons tous qu’il y a des sacrifices à faire en Formule 1 si vous voulez juste concourir ; et pour certains d’entre nous sans la satisfaction de la récompense du résultat, ce qui est encore plus difficile. Et nous sommes toujours dans cette phase, c’est très clair. »

« Mais c’est clairement une nécessité pour que notre sport existe cette année, et pour qu’il reste fort dans les années à venir. »

« En gardant à l’esprit que l’objectif de la Formule 1 est de maintenir une valeur globale, après la crise, alors c’est certainement ce qu’il faut faire cette année. »

Il était d’ailleurs temps que la F1 reprenne pour Cyril Abiteboul, car le digital ne peut pas tout...

« Je pense que nous avons montré au monde que la consommation de contenu et toutes les plateformes existantes sont fantastiques, mais si vous n’avez pas de [nouveau] contenu à mettre en ligne, c’est aussi une occasion perdue. »

« La F1 a pu apporter une réponse très structurée, y compris du point de vue de la sécurité sanitaire – ce qui apportera une dose de contrainte, mais pour notre bien. Ce sera très difficile pour l’équipe, soyons honnêtes. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less