Formule 1

La fin du ’pilotage de grand-mère’ ? Magnussen attend beaucoup du nouveau réglement

Peut-être trop ?

Recherche

Par A. Combralier

8 février 2019 - 12:28
La fin du 'pilotage de grand-mère' ? (...)

Selon Kevin Magnussen, l’an dernier, les pilotes de F1 étaient contraints de conduire, le dimanche, « comme une grand-mère », afin d’économiser les pneus et le carburant.

L’an prochain, avec des Pirelli plus endurants, et une limite de carburant passant de 105 kg à 110 kg, le Danois pourra-t-il enfin s’en donner à cœur joie ?

Interrogé dans le cadre de la présentation de la nouvelle livrée Haas, hier, Kevin Magnussen a exprimé, sinon son enthousiasme, du moins son optimisme.

« Nous avons un peu plus d’essence, ce qui est sympathique. Le plus frustrant, c’est quand vous devez économiser trop d’essence. En économiser un peu, ça va, il y a toujours eu un peu d’économie d’essence en F1. Mais pour moi, économiser de l’essence comme on l’a fait à plusieurs reprises l’an passé, c’était une plaisanterie. »

S’agissant des pneus, Pirelli a également revu sa copie : les nouveaux composés seront plus conservateurs, et permettront ainsi aux pilotes de davantage attaquer.

« Les pneus, c’est un autre sujet. Parfois, comme à Mexico, ça n’avait juste pas marché pour nous. Nous étions huit secondes plus lents par rapport à notre potentiel en pneus neufs… et c’est aussi très frustrant. »

« J’espère juste que nous ne connaîtrons plus ces scénarios extrêmes, lorsque vous ne pouvez plus faire la course. Je suis OK pour faire un peu de gestion, on s’y attend en F1. Mais devoir faire un peu de gestion de cette manière extrême et ridicule, comme nous avons dû le faire certaines fois, s’agissant des pneus ou de l’essence… c’est stupide ! J’espère que tout est réglé sur ce point. »

Le spectacle pourrait être, enfin, amélioré grâce aux nouvelles règles aérodynamiques qui, en principe, devraient permettre aux voitures de se suivre plus aisément. Christian Horner et le Dr. Marko doutent fortement de l’impact du nouveau règlement… Kevin Magnussen partage-t-il leur pessimisme ?

« Mon intuition, c’est que [Christian Horner] a probablement raison. »

« Mais en fait, je n’ai pas de bons arguments pour dire si ce règlement va marcher ou non. Je ne sais pas, nous verrons. »

Haas F1

expand_less