La fin de la ’malédiction de Monaco’ ? Leclerc ‘pas du tout superstitieux’ pour aujourd’hui

Va-t-il vaincre le signe indien ?

Recherche

Par Alexandre C.

29 mai 2022 - 08:35
La fin de la 'malédiction de (...)

Charles Leclerc a sûrement fait le plus dur hier en qualifications à Monaco, en signant la pole position. Mais il reste encore bien sûr à concrétiser.

Le rythme en longs relais à Monaco est moins important qu’ailleurs, mais sait-on jamais avec les décalages stratégiques : comment alors Ferrari se situe-t-elle sur ce point ? Charles Leclerc, là aussi, est optimiste.

« Bien. C’était bien. Je veux dire, nous avons seulement fait trois ou quatre tours, mais ça semble bon. Donc j’espère que ce sera le cas en course aujourd’hui. Il y a un peu de chance de pluie aussi. Mais oui, c’est bien. »

Parlons de la pluie justement : ce pourrait être le facteur X faisant dérailler le week-end de Charles Leclerc et de Ferrari. La craint-il ?

« Nous étions forts sous la pluie à Imola, alors quoi qu’il arrive, nous essaierons d’en tirer le meilleur et d’obtenir enfin un bon résultat à la maison. »

« Mais je ne pense pas avoir jamais conduit sous la pluie ici à Monaco. Pas que je me souvienne. Donc ça va être délicat. Je veux dire, les tracés urbains sont très délicats. Monaco est probablement l’un des circuits les plus difficiles de la saison et sur le mouillé, je suis sûr que c’est encore plus difficile. Mais oui, nous sommes prêts pour ça. Et les deux dernières années ont été difficiles pour nous sur le mouillé, mais cette année, nous semblons trouver finalement un peu plus la bonne fenêtre pour performer le mouillé, donc nous verrons mais nous serons bien. »

Charles Leclerc n’est jamais allé au bout d’une course à Monaco, que ce soit en F2 ou en F1. Va-t-il, par superstition, modifier quelque chose à sa préparation d’avant-course par exemple aujourd’hui ? Croit-il à une certaine malédiction du Rocher... ?

« Non. Non, non, non. Je veux dire, je ne crois pas en... je ne suis pas du tout superstitieux. Donc, non, je ne changerai rien (à mes procédures). Je veux dire, nous avons eu un bon week-end jusqu’à présent et nous partons dans la meilleure position possible pour la course. Donc j’espère que nous aurons une course propre. Et que nous aurons enfin un bon résultat à la maison. »

Sainz et Pérez en embuscade

Derrière lui, pour le protéger, Charles Leclerc pourra compter sur Carlos Sainz, 2e.

On sent l’Espagnol un peu plus à l’aise dans la Ferrari ce week-end : peut-il confirmer ?

« C’est vrai que ce week-end, je me suis senti plus à l’aise avec la voiture. C’est peut-être une caractéristique du fait que j’ai toujours été bon à Monaco et que j’ai toujours été rapide ici. Donc c’est un facteur certain. Et les réglages de la voiture sont toujours très uniques à Monaco par rapport au reste de l’année. »

« Donc, ça peut être spécifique à ce circuit, ça peut ne pas l’être. Ce qui est vrai, c’est que j’ai été meilleur et plus à l’aise ce week-end. Ça, je suis d’accord. »

Derrière Carlos Sainz, on trouvera la Red Bull de Sergio Pérez. Le Mexicain estime-t-il possible d’aller chercher la Scuderia ?

« J’ai senti qu’ils étaient un peu en avance ce week-end, les Ferrari, mais nous verrons. C’est une longue course qui nous attend. Évidemment, la position de départ est très importante ici, mais oui, globalement, ça a été un week-end compétitif. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos