La fiabilité empêche Alfa Romeo F1 de juger ses évolutions

Bottas en panne, Zhou sans nouveautés, Kubica "choqué"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 mai 2022 - 20:43
La fiabilité empêche Alfa Romeo F1 de (...)

Valtteri Bottas peine à connaître un week-end sans difficultés. Après une panne à Imola et une sortie de piste à Miami, il a de nouveau connu un problème ce vendredi à Barcelone, au niveau du moteur. Le pilote Alfa Romeo F1 revient sur cette journée tronquée.

"Cela semble être un peu une tendance pour nous d’avoir des vendredis délicats" a déclaré Bottas. "Cette fois, il semble que ce soit un problème de moteur, donc tout ce que nous pouvons faire est de nous tourner vers demain et maximiser la dernière séance."

"Ce n’est pas nouveau pour nous, et je suis sûr que nous pouvons encore réussir à accomplir un week-end solide, parce que sur la base de ce seul tour que j’ai pu faire en EL2, la voiture se sentait bien."

"J’ai senti l’odeur de l’huile, j’ai vu la fumée sur les rétroviseurs et j’ai entendu le bruit, ça n’avait pas l’air bon. Nous n’avons pas récupéré la voiture, donc nous ne savons pas exactement, mais je soupçonne que ce soit au niveau du moteur."

Le Finlandais se veut confiant quant au bon fonctionnement des évolutions apportées par son équipe en Espagne : "Sur la base de ce seul tour en EL2, je peux dire qu’elles semblent fonctionner."

"Mais en EL1, c’était difficile à juger. Nous étions assez conservateurs avec les réglages, avec la façon dont nous essayions d’éviter le marsouinage, donc nous voulions juste recueillir les données en EL1.

Pour nous, le marsouinage ne semblait pas être un problème, nous sommes partis prudemment en EL1. Nous nous rapprochions de plus en plus des réglages optimaux et nous n’avions toujours pas de problèmes, mais nous allons en découvrir plus demain."

Zhou a encore l’ancienne version de la monoplace

Guanyu Zhou n’avait pas la version évoluée de l’Alfa Romeo, car l’équipe n’a pas eu le temps de concevoir les pièces. L’objectif était de comparer en direct avec l’autre C42 de Bottas, mais le problème mécanique du Finlandais a empêché cela.

"En matière de programme et de procédures, c’était bon. Je cherche encore les limites de la voiture et les miennes, il y a encore beaucoup à analyser dans les données. C’est ma première séance ici, il y a beaucoup de choses à regarder et à améliorer pour demain" a déclaré Zhou.

"Je pense qu’il était assez clair au début du week-end qu’il n’y avait qu’une version évoluée, pour une seule voiture. C’est un peu malheureux, on est sur un timing serré et j’ai la même voiture qu’avant."

"On a essayé de comparer nos références, côte à côte avec Valtteri, mais il a malheureusement eu un problème et il n’a pas pu rouler à cause de problèmes. Mais c’est une bonne chose de pouvoir comparer directement. Je n’aurai pas le nouveau package pour ce week-end."

Kubica a été "choqué" par le pilotage de la C42

Robert Kubica a repris le volant de la C42 pour la première fois depuis Imola, où il avait disputé des tests pour Pirelli. L’ancien titulaire en F1 avoue qu’il s’était fait une idée qui n’avait rien à voir avec ce qu’il a vécu en piste aujourd’hui, après les essais Pirelli.

"Je ne l’avais pas pilotée en début d’année à Barcelone, nous avions eu un problème. J’avais fait quatre tours d’installation. Les conditions sont différentes, la voiture est différente, et je ne peux que comparer à la dernière fois que je l’ai pilotée, lors des tests Pirelli à Imola" rappelle le Polonais.

"C’était assez différent de ce à quoi je m’attendais, compte tenu des conditions de piste et de ses caractéristiques. Ce n’était pas une séance facile, j’étais assez choqué car j’avais une idée en tête après mon expérience d’Imola, et c’était très différent."

"Vous savez, c’est assez difficile, surtout avec une séance d’une heure, je peux avoir un feeling, donner des retours, mais je ne peux pas les guider. J’ai un feeling assez fort sur certains points."

"Nous avons roulé en pneus durs sur des longs relais, puis nous avons mis les pneus tendres qui sont 2,5 secondes plus rapides, mais qui ne sont des pneus que pour un tour, surtout avec cette chaleur."

"J’étais choqué dans mon premier tour. Mais j’ai réussi à faire plusieurs bons tours, mais le feeling est très différent de ce que je leur avais rapporté après mes tests Pirelli à Imola."

Il reprendra le volant de la C42, normalement assez rapidement : "J’espère. C’est normalement réglé, mais ça a changé la semaine dernière. Je pense que ce sera bientôt, probablement. Je l’espère, les choses changent, on a amené une évolution significative ici."

"Cela dépend de ce qui se passe et des priorités. Ce ne sera pas Monaco évidemment, mais plutôt un circuit où il est facile de se mettre dans le rythme, car ça fait perdre une séance à nos pilotes titulaires, ça les pénalise, donc il faut s’adapter à cela."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos