La FIA valide une augmentation du poids minimal des F1 2022

Face aux difficultés des équipes à l’atteindre

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mars 2022 - 18:06
La FIA valide une augmentation du (...)

Les équipes doivent composer cette année avec plusieurs difficultés, dont le poids des monoplaces. Pour des raisons de sécurité, les F1 2022 ont en effet grandement augmenté leur masse sur la balance, et avec la sévérité des crash-tests, les équipes ne parviennent pas à atteindre le poids minimal et à passer dessous.

Réduire le poids pour être sous le minimum légal permet ensuite de disposer des lests comme les teams le souhaitent, afin de modifier le centre de gravité et l’équilibre des monoplaces.

Certaines équipes demandaient depuis plusieurs semaines une augmentation du poids minimal, ce que refusaient les teams ayant réussi à s’en rapprocher au maximum. Finalement, un compromis de 3 kilos a été trouvé, et le Conseil Mondial de la FIA a désormais ratifié cette modification.

"Je suppose que tout le monde est en surpoids" a déclaré Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1. "Tout le monde essaie de savoir de combien les autres sont réellement en surpoids, et c’est pourquoi il y a un tout petit pas qui a été fait."

"Pour nous, cela fait partie de la compétition de réduire le poids. Ce qui est différent cette fois-ci, c’est le plafond budgétaire, qui est plus strict. Mais tant que c’est la même chose pour tout le monde, qu’il y ait une réduction de poids ou non, nous sommes d’accord avec cela."

Son homologue chez Ferrari, Mattia Binotto, juge que le compromis de trois kilos est une bonne solution : "Tout d’abord, nous ne devons pas oublier que les voitures actuelles sont beaucoup plus lourdes par rapport à l’année dernière."

"Et je pense qu’augmenter le poids n’est jamais bon pour le sport et la vitesse. Donc il y a eu des discussions, et nous discutons d’augmenter de 3kgs le poids minimum" expliquait-il avant la validation de ce choix.

"Je pense que c’est un bon compromis entre toutes les équipes. Mais je ne pense pas que nous devrions augmenter davantage, car finalement, comme l’a dit Toto, c’est une compétition. Je pense qu’à l’avenir, nous devrions essayer de réduire et non d’augmenter le poids des voitures."

Franz Tost, le patron d’AlphaTauri, confirme le casse-tête qu’est le poids des F1 2022 : "Bien sûr, c’est toujours difficile, c’est un règlement complètement nouveau. Ces voitures sont très compliquées, et tout concevoir pour arriver vraiment à la limite de poids est un exercice très, très difficile."

"Et comme nous pouvons le voir, presque toutes les équipes, ou la plupart des équipes, sont en surpoids. Le compromis que nous avons trouvé est bon."

"C’est aussi une question de coûts, réduire le poids est vraiment coûteux. Et comme nous avons le plafond budgétaire, je pense que la façon dont cela a été décidé était un bon compromis entre toutes les équipes."

F1 - FOM - Liberty Media

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos