La FIA va publier le rapport sur Abu Dhabi, Verstappen doute de son utilité

Leclerc exige lui de la transparence

Recherche

Par Alexandre C.

18 mars 2022 - 11:46
La FIA va publier le rapport sur (...)

C’est normalement demain que la FIA doit publier son rapport final et complet sur la controverse du Grand Prix d’Abu Dhabi de l’an dernier : un rapport bien sûr très attendu, pour solder les comptes après ce qui fut peut-être la plus grande polémique de ces dix dernières années au moins.

Mais il n’y a un qui n’attend pas ce rapport avec impatience : Max Verstappen. Le numéro 1 n’y voit pas une grande utilité : en tout cas, il pense que l’essentiel a déjà été dit sur Abu Dhabi.

« Je ne pense pas que nous ayons besoin d’un rapport complet. »

« Bien sûr, chaque année, il est bon de discuter de ce qui s’est passé l’année précédente et de ce que l’on peut faire de mieux. C’est ce que les équipes font aussi, vous analysez toujours tout ce que vous faites. »

« Donc, nous allons voir et bien sûr, si les choses dans le règlement peuvent être écrites d’une manière plus facile à comprendre, dans leur formulation, alors bien sûr. Voyons voir. »

Sans surprise, Sergio Pérez, le coéquipier de Max Verstappen, rejoint l’avis de son acolyte chez Red Bull.

« Je suis d’accord à mille pour cent. Il serait important d’en tirer des leçons, mais aussi il sera très important de passer à autre chose. »

Leclerc n’est pas vraiment de l’avis de Verstappen

L’avis de Max Verstappen ne serait-il pas cependant un peu isolé dans le paddock ?

Charles Leclerc par exemple, qui n’était pas impliqué dans un camp ou dans un autre, estime nécessaire cet effort de transparence de la part de la FIA. Quoi qu’il en soit, le pilote Ferrari attendra un résumé exécutif au lieu de se plonger dans de longues pages d’explications réglementaires...

« Il est vraiment important d’avoir cette transparence et que nous puissions voir ce rapport. »

« Je ne pense pas que je vais le lire, il sera probablement trop long, mais il est important d’avoir au moins les grandes lignes et de savoir quelle en est la conclusion afin d’en tirer profit et peut-être de mieux gérer ces situations à l’avenir. »

Sainz et Bottas veulent aller de l’avant

Le coéquipier de Charles Leclerc au contraire rejoint plutôt l’avis de Max Verstappen : pour Carlos Sainz en effet, il est temps que la F1 aille de l’avant et tire un trait sur le passé.

« Je suis évidemment intéressé de voir ce qui en ressort et ce que nous avons appris en tant que sport et quels changements vont être appliqués pour s’assurer qu’une telle chose ne se répète pas à l’avenir. »

« Mais en même temps, dès que le rapport sera publié et qu’il aura été analysé et lu par tout le monde, il sera temps de passer à autre chose. Nous sommes en mars 2022 et nous parlons encore de décembre 2021. »

« En tant que sport, il est également temps, quoi qu’il ressorte de cette réunion, d’en tirer des leçons, d’appliquer les leçons apprises et de passer à autre chose et de ne plus trop en parler. »

Mick Schumacher (qui a été lésé par la décision de Masi puisqu’il avait fait partie des voitures n’étant pas autorisées à se dédoubler) est lui entre deux feux.

« C’est du passé. C’est bien de savoir ce qui est sorti du résultat et de l’analyser, mais nous devons regarder vers l’avenir et essayer évidemment de ne pas répéter quelque chose comme ça. »

Valtteri Bottas, ancien coéquipier de Lewis Hamilton, espère que le rapport pourra solder l’affaire en proposant des recommandations solides, mais veut lui aussi aller de l’avant.

« Il est temps de passer à autre chose, mais je suis vraiment impatient de voir le rapport complet et tous les détails et de m’assurer que les leçons soient tirées, c’est le principal. »

La publication de ce rapport semble enfin laisser Lando Norris de marbre...

« Peu importe si je le lis ou non, tant qu’il y a un bon résultat et un résultat positif pour l’avenir, je serai heureux. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos