La FIA somme Bakou de changer son entrée des stands ‘effrayante’

Quelques changements prévus

Recherche

Par Alexandre C.

16 mai 2022 - 16:38
La FIA somme Bakou de changer son (...)

Bakou figure peut-être parmi les circuits les plus spectaculaires, mais aussi les plus dangereux, de l’année. Une zone en particulier posait problème dans la capitale azerbaïdjanaise : la ligne droite d’arrivée et sa cohabitation périlleuse avec l’entrée des stands…

Cette zone, Nico Rosberg l’avait même décrite comme « l’une des plus dangereuses et effrayantes où j’ai pu conduire une F1. »

« Si quelque chose casse et que vous finissez dans le mur de la pitlane, c’est la fin, vous n’êtes plus » lançait même l’ancien pilote Mercedes.

D’autres pilotes comme Sebastian Vettel avaient également critiqué sa dangerosité.

Pourtant à l’époque, Michael Masi, le directeur de course de la FIA, avait jugé que la situation était sous contrôle ; et qu’aucun changement n’était nécessaire.

Visiblement, Niels Wittich et Eduardo Freitas, les successeurs de l’Australien, ne sont pas du même avis. Ils ont expressément demandé au circuit de revoir sa copie, en renforçant la sécurité.

« Nous changeons légèrement l’entrée de la pitlane » a ainsi déclaré Arif Rahimov, le promoteur du circuit.

« Il n’y a pas de changement sur le circuit lui-même, mais la FIA nous a demandé de modifier légèrement l’entrée de la ligne des stands, afin qu’elle soit un peu plus sûre. »

« Nous verrons comment cela se passe. Je pense que les pilotes ne font généralement pas beaucoup d’erreurs à l’entrée de la ligne des stands. »

« C’est la partie qui sort un peu de la pitlane, aussi la petite portion avant, donc la forme de tout cela sera légèrement ajustée. »

Ce sera le seul changement notable sur le circuit de Bakou.

Rahimov trouve ainsi que la piste convient bien aux attentes, même s’il reste ouvert à quelques ajustements périphériques selon le retour des pilotes, notamment avec les voitures de ce nouveau règlement aérodynamique de 2022.

« Le reste, nous verrons lorsque les voitures rouleront sur la piste. »

« Nous ne changerons aucun virage en tant que tel. Mais parfois, les pilotes viennent et font leurs sessions d’essais libres et ils disent, ’A cet endroit, le vibreur doit disparaître’. »

« Comme le virage à côté de la vieille ville, la section la plus étroite, nous avons joué avec cette bordure depuis le premier jour - nous l’avons ajoutée, retirée et rajoutée. »

« On ne peut pas vraiment savoir avant que les voitures ne liment le bitume. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos