Formule 1

La FIA s’attend à d’autres plaintes contre Racing Point et la RP20

Comment la Fédération va gérer cela

Recherche

Par Olivier Ferret

18 juillet 2020 - 12:00
La FIA s’attend à d’autres plaintes (...)

Renault F1 a décidé d’attaquer Racing Point sur le terrain des écopes de freins, pour tenter de prouver que l’équipe a eu accès à des plans chez Mercedes F1 pour concevoir sa RP20.

Mais l’équipe française pourrait ne pas s’arrêter là et poser d’autres plaintes concernant d’autres pièces. McLaren pourrait aussi le faire. Cette plainte se ferait après l’arrivée du Grand Prix de Hongrie, histoire de disqualifier éventuellement des RP20 qui marqueraient de gros points, comme en Styrie.

La FIA admet qu’elle s’attend à cela et prépare déjà le terrain. Nikolas Tombazis, responsable technique "monoplaces" au sein de la Fédération l’explique au Hungaroring.

"Pour l’instant, la plainte se limite au GP de Styrie mais ils ont le droit de porter plainte sur d’autres Grands Prix, toutes les courses même. Racing Point peut choisir de rouler avec les mêmes pièces, en changer, c’est un risque pour eux aussi. Je pense en tout cas que, pour des raisons formelles et logiques, une autre plainte suivra dimanche. Et ce tant que l’affaire ne sera pas jugée."

Tombazis indiquait qu’il faudrait probablement 3 semaines avant un premier verdict des commissaires. Et un appel pourrait suivre. Cela ferait donc plusieurs plaintes à gérer en même temps, avec un panel de commissaires qui change à chaque course. Comment faire ?

"Nous ne voulons pas différents panels pour décider sur les différentes plaintes, ni même avoir un panel regroupant tous les commissaires, potentiellement une vingtaine, pour décider sur chaque course. Nous examinons nos options, il est probable que nous définissions un panel de commissaires pour cette affaire en particulier. Ensuite l’affaire se terminera soit avec les commissaires soit devant le Tribunal d’Appel."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less