Formule 1

La FIA publie un appel d’offres pour standardiser les débitmètres d’ici 2021

Pour réduire les coûts… et renforcer les contrôles sur Ferrari

Recherche

Par A. Combralier

8 février 2020 - 11:07
La FIA publie un appel d’offres pour (...)

Dans le but de réduire les coûts pour 2021, mais aussi et surtout d’éviter qu’une équipe puisse exploiter les failles du règlement, la FIA a lancé un appel d’offres pour standardiser les débitmètres de carburant.

Ces débitmètres jouent un rôle central dans la F1 hybride : en effet, ce sont eux qui contrôlent que le niveau utilisé de carburant, en quantité mais aussi en intensité, respecte les limites autorisées. Et c’est justement Ferrari qui a été accusée, l’an dernier, de tirer profit d’une faille pour utiliser plus de carburant que prévu, sur une courte durée, en contournant les mesures du débitmètre.

Avoir un fournisseur unique pour toute équipe permettra ainsi à la FIA de mener des contrôles plus fiables et plus rapides.

Selon l’appel d’offres fourni, les entreprises intéressées devront se manifester au plus tard le 13 mars prochain. La FIA rendra son verdict à la mi-avril 2020, pour laisser le temps aux débitmètres d’être développés pour 2021. Les équipes devront ensuite, avant le premier mai, communiquer à FIA le nombre de débitmètres dont elles auront besoin ; les deux premières unités seront livrées avant le premier juillet.

Le règlement précise aussi que le nombre de ces pièces sera limité en 2021 : huit pour le premier capteur, et quatre pour le second capteur (qui servira à renforcer et confirmer les contrôles du premier).

Le contrat courra normalement jusqu’en 2023, mais la FIA se réserve le droit, pour des raisons de stabilité, à le prolonger jusqu’en 2024 voire 2025 – sans que l’entreprise aurait son mot à dire.

Le poids du débitmètre ne devra pas excéder 400 grammes. Son coût devra aussi être mesuré, en ne dépassant pas 5000 livres, tout en pouvant durer au moins 100 heures sans connaître de défaillances d’affilée (400 au total).

Le règlement 2021, en son article 5.11.3. avait prévu la standardisation de cette pièce : « Toutes les voitures doivent être équipées d’un seul débitmètre de carburant, intégralement situé dans le réservoir, qui aura été conçu par le seul fournisseur désigné par le Conseil mondial du sport automobile de la FIA selon une spécification déterminée par la FIA. Ce capteur ne peut être utilisé que selon les spécifications du Département Technique de la FIA. En outre, tout le carburant livré au groupe motopropulseur doit passer par ce capteur homologué, et doit être livré aux chambres de combustion par les injecteurs de carburant décrits à l’article 5.11.2. »

Cet appel d’offres sera ainsi l’occasion pour la FIA – comme en réponse à la polémique Ferrari – de durcir les contrôles. La standardisation du débitmètre viendra renforcer l’efficacité de la directive technique introduite l’an dernier, qui a renforcé les contrôles tout en introduisant un deuxième débitmètre obligatoire de carburant pour la saison 2020.

« Il y a maintenant deux capteurs installés dans la voiture en même temps, et cette situation restera probablement en place pour 2021 et au-delà, même si ce point pourrait être réexaminé par la FIA à sa seule discrétion » a précisé l’instance réglementaire.

Bien entendu, dans son communiqué, la FIA n’a aucunement cité les polémiques liées à l’unité de puissance Ferrari, mais nul doute que le V6 italien était au centre des attentions des rédacteurs de l’appel d’offres…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less