Formule 1

La FIA fait confiance à la F1 pour s’adapter à nouveau s’il le faut en 2021

Les 23 Grands Prix prévus seront-ils réalisables ?

Recherche

Par Olivier Ferret

22 décembre 2020 - 18:15
La FIA fait confiance à la F1 pour (...)

La Formule 1 a récemment confirmé son calendrier de 23 Grands Prix pour 2021, un calendrier record où il manque d’ailleurs encore un circuit à confirmer.

Mais la pandémie de Covid-19 est toujours là, avec une recrudescence un peu partout dans le monde où les températures de plus en plus hivernales favorise sa propagation. Le vaccin est là, le printemps devrait calmer les choses, mais est-ce que ce sera suffisant pour que la F1 puisse vraiment aller dans 23 destinations aussi lointaines parfois, à commencer par l’Australie ?

Jean Todt, le président de la FIA, admet qu’il ne le sait pas lui-même, alors qu’il a émis des doutes pour les 6 premiers mois de l’année il y a peu...

"Le calendrier 2021 a été rédigé pour se dérouler dans des conditions normales. Est-ce que, en mars prochain, on sera dans des conditions normales pour commencer le championnat ? Personne ne le sait," reconnait-il dans les colonnes de Ouest France.

"Là aussi, je fais confiance au promoteur de la F1, à nos équipes pour s’adapter en fonction de la situation. Sans excès d’optimisme, je pense que la situation devrait être sérieusement en voie d’amélioration. Ce qui devrait permettre d’organiser le championnat et les Grand Prix de Formule 1 et les autres disciplines dans des conditions plus confortables."

Un Grand Prix en particulier fait beaucoup débat : celui de l’Arabie Saoudite. Cela fait plusieurs années que ce pays très controversé au sujet de son respect des droits de l’Homme cherchait à entrer en F1. C’est maintenant chose faite. Que pense Todt des débats qui ont lieu concernant cette course ?

"Je suis un grand adepte des droits de l’Homme. Je considère que le sport est un moyen de lier les hommes et les femmes. On l’a vu aux Jeux olympiques d’hiver en 2018. Pour la première fois, il y avait une équipe commune Corée du Sud – Corée du Nord. Pour moi, le sport est un rassembleur et peut servir également de plateforme."

"Cette année, la Formule 1 a été très solidaire de l’engagement de Lewis Hamilton contre le racisme. Vous parlez de dysfonctionnements en Arabie, mais il y a beaucoup de pays où nous allons où il y a aussi des dysfonctionnements. Je suis allé pour la première fois en Arabie il y a trois ans pour la première compétition automobile organisée dans ce pays, et je n’y suis allé que parce qu’il devenait possible pour les femmes de conduire. Nous pouvons accompagner les changements, faire en sorte que les choses évoluent positivement."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less