La FIA défend le respect des procédures sous voiture de sécurité

Peu importe que la fin de course se profile ou non

Recherche

Par Franck Drui

11 septembre 2022 - 17:58
La FIA défend le respect des procédures

Devant les critiques qui montent dans le paddock et sur les réseaux sociaux, la FIA a expliqué pourquoi le Grand Prix d’Italie a été contraint de se terminer sous la voiture de sécurité. Peu importe que la fin de course se profile ou non, la sécurité est la priorité.

Daniel Ricciardo a abandonné dans les derniers tours, à cinq tours de l’arrivée. Malgré cela, le temps a manqué, d’autant plus que la voiture de sécurité est sortie devant George Russell plutôt que le leader de la course, Max Verstappen.

Pour Toto Wolff, la situation rappelait la fin controversée du Grand Prix d’Abu Dhabi et a salué la procédure respectée. Mais, de manière globale, tout le monde a critiqué le manque de relance.

"Bien que tous les efforts aient été faits pour récupérer rapidement la voiture n°3 [Daniel Ricciardo] et reprendre la course, la situation a été que les commissaires n’ont pas été en mesure de mettre la voiture au point mort et de la pousser sur la voie d’évacuation."

"Comme la sécurité de l’opération de récupération est notre seule priorité, et que l’incident n’était pas suffisamment important pour nécessiter un drapeau rouge, la course s’est terminée sous voiture de sécurité suivant les procédures convenues entre la FIA et tous les concurrents."

"Le timing de la période de la voiture de sécurité dans une course n’a aucune incidence sur cette procédure."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos