Formule 1

La FIA cherche des solutions pour la Parabolica à Monza

Des graviers ou des capteurs ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 septembre 2019 - 16:48
La FIA cherche des solutions pour (...)

La Parabolica, dernier virage du circuit de Monza, a résumé en un week-end les difficultés qui se posent lorsqu’il faut décider des revêtements à poser à l’extérieur des virages pour garantir sécurité et respect des limites de la piste.

On sait que la Parabolica a longtemps eu des graviers, qui ne ralentissaient pas forcément les voitures, et la FIA a installé des zones asphaltées dans lesquelles elle a placé des lignes de peinture et des vibreurs "saucisse".

Seulement, le vibreur en question a provoqué l’accident terrifiant d’Alex Peroni en F3, heureusement sans blessure grave pour l’Australien, et une polémique sur un tour non annulé de Sebastian Vettel en Q3, qui pousse le directeur de course Michael Masi à réfléchir à un changement.

"De ce que je comprends, c’est ce qui était utilisé il y a longtemps" rappelle Masi au sujet des graviers. "Il faut regarder. Faut-il ramener les graviers, avoir un double vibreur et du gravier, de l’herbe, toutes les solutions disponibles sont étudiées."

La pose de capteurs électroniques, comme dans le Raidillon à Spa, pourrait aussi être envisagée pour détecter automatiquement les limites dépassées : "Est-ce la meilleure solution dans ces circonstances, de se dire ’mettons des capteurs’, et si quelqu’un dépasse les limites, cela apparaît à l’écran ?"

"Je ne voudrais pas passer à côté de quelque chose. Ce n’est pas aussi simple que de dire ’allons-y, réglons ce problème’. Il y a tout une variété de choses et de facteurs qui doivent être pris en compte."

Dès lors, la solution pourrait être étudiée pour l’édition 2020 de la course : "Probablement pour l’an prochain, s’il y a des changements effectués, nous étudierons cela avec notre département de sécurité et les inspecteurs du circuit, nous ferons des simulations et discuterons avec le circuit."

"Pour moi, c’est un domaine primordial où l’on peut mettre des capteurs similaires à ce que nous avons à Spa. De cette manière, c’est automatique. Tout ce qui peut être automatisé rend nos vies plus simples."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less