La FIA a eu un bug de système avec la VSC hier au Paul Ricard

Cela a surpris Perez et aidé Russell

Recherche

Par Olivier Ferret

25 juillet 2022 - 09:00
La FIA a eu un bug de système avec (...)

La FIA a révélé qu’un problème de matériel était à l’origine du retard controversé du redémarrage après la voiture de sécurité virtuelle à la fin du Grand Prix de France hier.

Après l’arrêt de Zhou sur le bord de la piste avec un problème de moteur, la FIA a sorti la VSC pour permettre aux commissaires de récupérer sa voiture.

Une fois la piste dégagée, la direction de course a envoyé un message aux équipes pour leur faire savoir que la période de la voiture de sécurité virtuelle se terminait.

Selon le règlement sportif de la F1, la course est alors censée passer au vert "à tout moment entre 10 et 15 secondes plus tard", c’est-à-dire que les pilotes sont alors autorisés à reprendre la course.

Cependant, cela ne s’est pas produit lors de la première tentative et la course est restée plus longtemps en VSC. Un deuxième message "Fin de VSC" a ensuite été envoyé et la course a finalement repris - mais le retard a semé la confusion chez certains pilotes, Sergio Perez ayant été surpris par George Russell. Cela a d’ailleurs valu une belle critique du Mexicain par Marko : "il devait dormir ou il a bu trop de Tequila la veille. Un podium foutu en l’air bêtement"...

La FIA a donc expliqué que ce retard était dû à des problèmes avec son système informatique, qui l’ont obligée à passer à une solution de secours. Cela a fonctionné comme prévu, mais cela a entraîné un retard.

"Un deuxième message de fin de VSC a été envoyé en raison d’un problème matériel, qui a conduit à un passage automatisé aux systèmes de secours qui fonctionnaient exactement comme ils le devraient dans ce scénario. Les mêmes informations sont fournies à toutes les équipes simultanément. Le compte à rebours de fin de VSC jusqu’au feu vert affiché sur les panneaux en bord de piste est toujours aléatoire."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos