Formule 1

La Ferrari SF90 est-elle mal réglée ou en panne d’appuis ?

Deux théories dans le paddock

Recherche

Par Olivier Ferret

21 avril 2019 - 17:53
La Ferrari SF90 est-elle mal réglée (...)

Dans le paddock de la Formule 1, les ingénieurs commencent à y voir plus clair sur les forces et les faiblesses de chaque équipe mais une équipe reste encore un mystère pour beaucoup : Ferrari.

La SF90 a été très compétitive à Barcelone, un circuit exigeant pour les châssis, l’aérodynamique et le couple moteur. De quoi normalement rassurer sur la qualité de la production de Maranello pour 2019.

Mais en Australie et en Chine, sur deux circuits nécessitant beaucoup d’appuis, Mercedes avait assez nettement le dessus. Beaucoup plus à Melbourne qu’à Shanghai, mais Ferrari avait admis avoir mal réglé sa voiture lors du premier Grand Prix.

Lors de la dernière course en Chine, les ingénieurs ont étudié les données GPS dans les virages, comme ils le font lors de chaque course pour chaque concurrent et il est ressorti un élément flagrant : les Ferrari étaient constamment entre 3 et 6 km/h moins rapides dans les cordes des virages que les Mercedes. Ce déficit était ensuite totalement inversé par un écart presque inversé dans les lignes droites.

Alors quel est le souci de la SF90 ? Dans le paddock on se confie un peu et deux théories s’affrontent.

"Selon moi, Ferrari manque d’appuis avec sa nouvelle voiture. On voit clairement que leurs ailerons sont déjà très braqués. Ils n’ont pas atteint la même efficacité que Mercedes avec le règlement 2019," avance un ingénieur de Williams.

"Cela souligne d’autant plus que leur moteur est très puissant car ils ont une trainée aérodynamique supérieure selon nos calculs."

Chez Racing Point, on ne fait pas la même analyse.

"Je penche du côté des réglages," analyse un autre ingénieur. "Je ne suis pas certain que Ferrari arrive à faire fonctionner sa voiture au maximum de son efficacité avec des ailerons braqués au maximum pour l’instant. La motricité est très bonne donc leur réglage de suspensions doit être correct. Ils pourraient peut-être essayer de revoir ces réglages, sacrifier un peu de motricité avec des réglages de suspension plus durs afin de maximiser l’aérodynamique dans les virages."

Ferrari

expand_less